Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Irak, un an après : Les associations françaises s’engagent sur le long terme

DR / Diane de Fortanier
erbil inauguration
Partager

Très présentes sur le terrain, les associations françaises veulent s’engager plus profondément pour aider les déplacés chrétiens à retrouver leur autonomie et, pourquoi pas, promouvoir la francophonie.

qui cofinance entre autres Radio Al Salam et l’immeuble Al Amal situé à 800 m de l’école – espère pouvoir créer des postes de volontariat pour les jeunes désireux d’aider les réfugiés pour une durée de plusieurs mois. Dès le mois de juillet, des logements seront loués pour "faire sortir les jeunes couples des camps", à Ankawa mais aussi à Erbil pour favoriser les conditions d’accès à l’emploi de ceux qui fondent leur foyer.

L’emploi, c’est l’un des axes sur lesquels la Fondation Saint-Irénée souhaite se focaliser. Son directeur évoque la "création d’unités de production de menuiserie ou d’artisanat par exemple, pour donner du travail aux adultes". Les produits, Étienne Piquet-Gauthier évoque par exemple des chapelets, seraient vendus en France. Le point commun de tous ces projets ? Le désir de recréer le tissu social par le travail et l’éducation.