Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 août |
Sainte Claire de Montefalco
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Quand un tableau noir vieux d’un siècle révèle bien des surprises…

Emerson High School, Oklahoma City – fr

© Public Domain

Sylvain Dorient - publié le 23/06/15

En rénovant ses salles de classe, une école d’Oklahoma City, aux États-Unis, a fait une découverte inestimable.

Sous les tableaux noirs usés que les ouvriers étaient chargés de retirer, ces derniers ont découvert… d’autres tableaux noirs, plus anciens et encore recouverts d’inscriptions à la craie centenaires ! L’état de conservation des écritures et des dessins est tel qu’ils donnent l’impression qu'ils viennent tout juste d'être faits.

"Une capsule temporelle"

"C’est comme si je voyageais dans une capsule temporelle", décrit Sherry Kishore, le directeur de l’école supérieure d’Emerson à Oklahoma City. Personne n’avait posé les yeux sur ces dessins depuis 1917, malgré cela, il assure : "Ce qui m’a le plus étonné, c’est la vivacité des couleurs intactes des inscriptions. Les dessins, probablement réalisés durant la période allant de novembre jusqu’à l’Avent, montrent des pèlerins, des dindes et des enfants". D’anciennes méthodes d’apprentissage des multiplications, des cours de musique et même des règles d’hygiène occupent les tableaux noirs. Quand la mère de M. Kishore, âgée de 85 ans, a vu ces vieilles leçons, elle s’est tenue là, immobile, et elle a commencé à pleurer, se souvient son fils. "Elle m’a expliqué que c’était exactement ce à quoi ressemblait sa salle de classe lorsqu’elle allait encore à l’école." Un calendrier semble sur le point de passer au mois de décembre. Mais il s'arrête là, comme figé, et c’est intentionnel selon le directeur actuel, qui pense que quelqu’un a décidé de léguer cet étonnant héritage à la postérité.

Une inscription énigmatique

Il s’appuie sur une note étrange écrite au bas de l’un des tableaux et signée par un certain R.J. Scott : "Nous donnons aujourd’hui à cette pièce des tableaux noirs". Imaginait-il qu’ils seraient retrouvés, en l’état, à la date fantasmagorique de 2015 ? Il n’empêche, le mot de ce M. Scott semble confirmer que ces tableaux de classe sont un véritable message du passé, envoyés telle une bouteille à la mer.

Une "œuvre d’art"

"Nous ne saurons probablement jamais s’il s’agissait d’un plan concerté, connu des professeurs de l’époque, mais nous devons à présent nous montrer à la hauteur de ces magnifiques œuvres d’art qui nous sont parvenues", explique Cinthea Comer, professeur à Emerson. "Je ne peux pas les appeler autrement, ce sont des œuvres d’art. Elles devraient trouver leur place dans un musée." Le surintendant des écoles publiques d’Oklahoma City, Robert Neu, en est lui aussi convaincu et assure que les tableaux seront préservés, quel que soit le coût de l’opération. "Peut-être qu’il nous faudra retarder la reprise de l’école dans ces classes, mais nous devons préserver ces tableaux."

Tags:
ÉcolePatrimoine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement