Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconPolitique
line break icon

La réforme du collège, nouveau boulet pour le gouvernement

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Philippe Oswald - Publié le 12/05/15


Francetvinfo) tandis que l’essayiste Alain Minc se dit « épouvanté » par ce « mépris des humanités »  (Europe 1).  « C’est vraiment prendre les Français pour des imbéciles, s’indigne Pascal Bruckner. On leur supprime le latin, le grec et l’allemand pour leur donner à la place du Jamel Debbouze. (…) Au motif de favoriser le « vivre ensemble », horrible terme de la novlangue actuelle, on prône l’effacement de ce qu’il y a de meilleur dans notre héritage. » (Le Figaro)

On n’a pas fini d’entendre « le concert des immobiles »

Côté socialiste, ceux qui continuent à défendre la réforme, concèdent qu’elle « n’a qu’un défaut, son explication» et souhaitent que « la ministre de l’Education nationale reçoive les intellectuels, et sans pseudo», selon les termes du député socialiste Eduardo Rihan Cypel sur Sud-Radio.  Avant lui, Julien Dray, vice-président de la région Île-de-France, avait jugé qu’il faut « reprendre » le texte tandis que Ségolène Royal jugeait inopportun de provoquer ainsi « un conflit politique ».
Mais Manuel Valls et François Hollande sont montés au créneau pour défendre Najat Vallaud-Belkacem, le premier ministre appelant les Français à «se mobiliser pour défendre» cette «belle réforme» (20 minutes) et le président de la République proclamant sa volonté de braver « le concert des immobiles ».  Pourtant l’orchestre est large, à défaut d’être symphonique : outre tous ceux mentionnés plus haut, intellectuels et parlementaires, il comprend 80 % des enseignants (Les Echos), notamment les professeurs d’allemand et de langue ancienne, et les syndicats, Snes, FO , SNALC , FSU, qui ont appelé à la grève le 19 mai contre cette nouvelle organisation en dénonçant l’esprit libéral de la réforme (en cause, les 20 % d’autonomie laissée aux établissements) !  Le président du Conseil supérieur des programmes lui-même semble d’avis de lâcher du lest en faisant son « mea culpa » sur Europe 1 (le 7 mai).
Une journée de grève et de manifestation est prévue le 19 mai pour tenter de faire reculer le gouvernement.

  • 1
  • 2
Tags:
Éducationnajat vallaud belkacem
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement