Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconÉglise
line break icon

Évangile de dimanche : Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis

© Public Domain

aleteia - Publié le 26/04/15

Chaque dimanche, retrouvez le commentaire de l'Évangile par notre partenaire, Infocatho.be.

Évangile du dimanche (Jean 10, 11-18 – 4e dimanche de Pâques)

En ce temps-là, Jésus déclara :
11 « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.
12 Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse.
13 Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui.
14 Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent,
15 comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
16 J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.
17 Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau.
18 Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de
nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

Textes liturgiques © AELF, Paris.

———————————————————————————–

Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis

Imaginons un moment quel bouleversement apportaient saint Jean ou saint Paul lorsqu’ils annonçaient aux parias des grandes cités de l’Empire romain, à ces masses d’esclaves exploités, aux mal-aimés d’Ephèse ou de Corinthe, accablés sous le poids d’un destin implacable, qu’ils étaient aimés – infiniment – par Dieu ! Tout se renversait à leurs yeux et à leur profit !

Le monde de Dieu n’est pas le monde du pouvoir, n’est pas le monde de l’avoir, n’est pas le monde du savoir. Il est le monde de l’amour, parce que Dieu est Amour. « Voyez comme il est grand l’amour dont Dieu nous a comblés : Il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu. » Et, ajoute Jean, l’inimaginable s’est produit : « Il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu, et nous le sommes » (Seconde lecture).

Oui, par le baptême, nous devenons le fils, la fille bien-aimé(e) de Dieu en étant de plus en plus identifiés au Fils Unique qu’est Jésus, dont le « nom, donné aux hommes, est le seul qui puisse nous
sauver » (Première lecture). Il suffit d’accepter de nous laisser aimer ! C’est là l’importance de la prière dans nos vies, où nous goûtons la joie de nous sentir aimés et prenons profondément conscience de notre dignité.

Cet Amour de Dieu, l’Évangile nous en montre l’une ou l’autre facette par l’image du Bon Pasteur. Jésus se présente comme
« le » Beau Berger, celui qui s’engage et fait ses preuves. Ce lui qui prend le risque d’être rejeté et qui  dépose sa vie, qui donne sa vie, qui est prêt à tous les dangers pour protéger le troupeau dont il a la garde.

Et il ajoute ce nouveau trait : « Je connais mes brebis ». Il est le vrai berger qui appelle chacune de ses brebis par son nom. Il est ce pasteur capable de partir à la recherche de celle qui s’est perdue. Connaître, ce n’est pas posséder un savoir purement cérébral, comme on dit d’un ministre qu’il « connaît bien ses dossiers ». Connaître, pour la Bible, signifie aimer. Et cet amour est réciproque. Le Bon Berger connaît ses brebis, et ses brebis le connaissent. J’ai habité, il y plus de 30 ans, une maison que bordait une grande prairie avec des moutons. Le mois de mars était enjolivé par la naissance des agneaux. Mais lorsque j’essayais de les approcher, ils me fuyaient. Mais quelle fête et quels bonds ne réservaient-ils pas à leur berger qu’était mon voisin !

Oui, les brebis de Jésus l’aiment d’une connaissance intime ! Cette connaissance, Jésus n’hésite pas à la comparer à celle du Père pour le Fils, du Fils pour le Père : « Je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ». Cette image du Pasteur Jésus l’étend aux dimensions de toute l’humanité. Il est le Pasteur universel. De manière ou d’autre, tous les hommes font partie de sa bergerie. Mais hélas, le péché, les mauvais guides, les faux prophètes les ont dispersés. Jésus vient pour « rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés » (Jean 11, 52). Tout homme, un jour, si perdu soit-il, entend sa voix et se sent regardé avec bienveillance par Lui. Une inscription chrétienne datant du deuxième siècle dit d’un certain Abercius : « Je suis le disciple d’un saint Pasteur, qui fait paître ses troupeaux sur les montagnes et dans les plaines, qui a de grands yeux, dont le regard atteint partout ». Jésus est ce Pasteur aux grands yeux dont la mort a supprimé les enclos pour élargir la bergerie aux dimensions de l’univers. La communauté de Jésus est à la fois le petit troupeau de ceux qui Le connaissent et Lui sont fidèles, et la foule immense de ceux qu’Il sauve très largement.

http://www.kerit.be

Tags:
Dimanche
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement