Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Au quotidien

Témoignage. J’ai testé mon espérance de vie

<a href="http://www.shutterstock.com/pic.mhtml?id=235300924&amp;src=id" target="_blank" />Fitness girl running on treadmill</a> © Viktoria Gavrilina / Shutterstock

&lt;a href=&quot;http://www.shutterstock.com/pic.mhtml?id=235300924&amp;src=id&quot; target=&quot;_blank&quot; /&gt;Fitness girl running on treadmill&lt;/a&gt; &copy; Viktoria Gavrilina / Shutterstock

Philippe Oswald - Publié le 10/04/15

Un confrère belge propose à ses lecteurs une activité ludique et décontractante : calculer le temps qui leur reste à vivre. Je l’ai testée pour l’édification des lecteurs d’Aleteia…et de mes héritiers.

Je suis soulagé. Mes héritiers le seront sans doute un peu moins. J’ai testé six outils pour calculer le temps qui me reste à vivre, comme le propose aimablement le bien nommé journal belge Le Vifà ses lecteurs.

Le tapis roulant

Le premier outil pour calculer son espérance de vie, c’est le tapis roulant. C’est la classique épreuve d’effort visant à évaluer les effets de l’exercice sur le cœur. Selon le chercheur Johns Hopkins, le test du tapis roulant peut prédire votre chance de survie pour les 10 ans à venir : « La formule tient compte de votre capacité à tolérer l’exercice physique en comptant les équivalents métaboliques (MET). Une marche lente égale à deux MET alors que courir égale huit ». Ayant analysé les informations de milliers de personnes âgées de 18 à… 96 ans qui ont effectué le test du tapis roulant, Johns Hopkins et son équipe ont cherché combien sont passées de vie à trépas dans les années qui ont suivi. Et là, ils ont eu une révélation : « Ils se sont rendu compte que le niveau physique était le principal indicateur de mortalité ». En somme, si je suis en pleine forme, j’ai plus de chances d’être encore en vie dans 10 ans que si j’ai « la rate qui se dilate, le foie qu’est pas droit, le ventre qui se rentre, le pylore qui se colore, le gésier anémié… », comme le chantait le comique troupier Gaston Ouvrard il y a quelque 80 ans. Bon, j’avoue que je n’avais pas de tapis roulant à ma disposition, mais la route de Cantegrouille qui est moins roulante mais plus champêtre, et même un rien coassante, comme son nom l’indique. La parcourant deux fois par jour avec deux chiens dont un lévrier, et même le chat qui se joint à nous pour la promenade du soir, je suis certain de pulvériser des records de MET. Foin donc de tapis qui roule et n’amasse pas mousse : à cœur vaillant, rien d’impossible !

Un peu de gymnastique

L’autre test n’a pas besoin de matériel sophistiqué, ni d’ailleurs d’autre matériel que le corps lui-même. Il a été conçu par le Brésilien Claudio Gil Araujo pour des personnes âgées (enfin, de plus de 50 ans…) afin de vérifier leur capacité à se baisser et à se lever : « Pour effectuer le test, rester debout au centre d’une pièce. Sans utiliser vos bras, asseyez-vous au sol avec les jambes croisées. Ensuite, relevez-vous de la même manière et toujours sans l’aide des bras. Vous obtenez cinq points pour vous assoir et cinq points pour vous lever. Enlever un point si vous utilisez votre bras ou votre genou et un demi-point si vos mouvements sont empotés ou que vous perdez l’équilibre. Claudio Gil Araujo a réalisé ce test sur plus de 2 000 patients âgés de 51 à 80 ans. Il a remarqué que ceux qui faisaient un score de trois ou moins avaient cinq fois plus de chance de mourir dans un court laps de temps ». Bon, pour ce test-là, j’ai zappé, car même si je l’avais tenté à 20 ans, il y a de ça très longtemps, ma souplesse de verre de lampe me l’aurait rendu absolument inaccessible, voire périlleux. Près d’un demi-siècle s’étant écoulé, j’en conclus que j’ai eu vraiment beaucoup de chance de ne pas mourir prématurément. Peut-être même suis-je encore en vie parce que je n’ai jamais tenté de faire le test du bon docteur Claudio Gil Araujo (de l’université de Rio de Janeiro).

Mesurez vos télomères !

Mais voici un test à première vue nettement moins périlleux : « Une bonne manière de déterminer notre âge biologique est de mesurer la longueur de nos télomères. Les télomères sont des fragments d’ADN qui protègent les chromosomes et dont le rétrécissement est associé au vieillissement cellulaire. À chaque fois qu’une cellule se duplique, le télomère se raccourcit. Certains chercheurs pensent que la longueur de télomères peut prédire la longueur de votre vie. » Mais il y a trois hic : 1°) « La technique est toujours sujette à controverse » ; 2°) « Les tests étaient, jusqu’il y a peu, très onéreux » ;  3°) « Ils sont aujourd’hui facilement disponibles » mais cette évolution « fait craindre le diagnostic maison »… Je mourrai donc sans crainte… de connaître la longueur de mes télomères.

  • 1
  • 2
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
sante
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement