Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconActualités
line break icon

Scandale : des églises parisiennes prêtes à s'effondrer

Daderot

Les Églises parisiennes menacées

Arthur Herlin - Publié le 02/04/15

​Que fait la mairie ? Des édifices religieux de la capitale sont en péril et mettent en danger habitants comme touristes.

Délaissés par la mairie, nombre d’églises de la capitale montrent d’inquiétants signes de faiblesse. Samedi dernier, un incident est venu brutalement rappeler qu’il était plus que temps d’agir pour la protection du patrimoine religieux parisien : un morceau de crucifix s’est en effet détaché du clocher de Saint-Louis-en-l’île. Pas moins de trois kilos et demi de fonte se sont écrasés au sol. Après ce qui aurait pu être un drame, le conseiller de Paris Vincent Roger (UMP) a aussitôt réclamé un plan de sauvegarde du patrimoine religieux de la capitale. « Il faut que la ville, la région, l’État, le diocèse et pourquoi pas des mécènes se mettent autour de la table pour engager les mesures qui s’imposent. On ne va pas attendre qu’il y ait un mort pour réagir », a-t-il déclaré au Parisien.

D’autres (tristes) cas

Mais l’église de l’île Saint-Louis est loin d’être la seule dans cette situation. Il suffit de se promener dans Paris pour le constater : de nombreux édifices religieux montrent de graves signes de faiblesse. Les murs noircissent, les toitures cèdent et la pierre s’effrite, sans parler des peintures qui s’estompent. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des filets de protection placés sur les façades, et parfois même à l’intérieur des églises. Il y a deux ans, des blocs de pierre d’une statue de l’église Saint-Augustin (VIIIe) sont tombés sur la voie publique. Les églises de Saint-Merri (IVe) et Notre-Dame-de-Lorette (IXe) sont elles aussi dans un état très inquiétant. La magnifique église Saint-Germain-de-Charonne, en haut de la rue Saint-Blaise (XXe), est quant à elle purement et simplement fermée au public. Depuis le 5 décembre 2009, elle fait l’objet d’un arrêté de la préfecture car elle menace de s’effondrer.

En décembre, face à l’urgence de la situation, la ville de Paris a décidé de débloquer une enveloppe de 80 millions d’euros d’ici à la fin de sa mandature. Une somme qui semble loin d’être suffisante : pour certains monuments religieux les travaux de restauration nécessiteraient à eux seuls plusieurs dizaines de millions d’euros. Au-delà des questions de sécurité, ce sont aussi de nombreux ouvrages artistiques inestimables qui demanderaient à être entretenus.

Légende photo : Vue intérieure du dôme pseudo-byzantin de l’église Saint-Augustin (Paris VIIIe).

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
ÉglisePatrimoinerestaurationsaint AugustinVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement