Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Les chrétiens d’Orient censurés, la RATP déshonorée

DR

affiche les pretres

Judikael Hirel - Publié le 02/04/15

La nouvelle explication avancée par la RATP pour justifier son refus de faire mention des chrétiens d’Orient sur une affiche des Prêtres n’est hélas pas un poisson d’avril.

Parfois mieux vaut se taire que se déshonorer. Ce n’est pas le choix qu’ont fait la RATP et sa régie publicitaire. Il faut dire que la colère monte autour de la décision prise de refuser sur les affiches des Prêtres la mention « Pour les chrétiens d’Orient » et le logo de l’Œuvre d’Orient. Mais attention, ne nous y trompons pas : ce n’est pas au nom de la laïcité que ces mentions sont interdites. Non, c’est maintenant au nom de la neutralité, car la RATP ne saurait « prendre parti dans un conflit de quelque nature qu’il soit, même si elle ne sous-estime pas l’émotion que suscite la situation dramatique des chrétiens d’Orient ». Il faut, selon elle, replacer cela « dans le cadre d’un conflit armé à l’étranger. Et malgré les atteintes dont sont victimes un certain nombre de minorités dans les pays concernés, le principe de neutralité du service public qui régit les règles de fonctionnement de l’affichage par Metrobus, trouve en effet à s’appliquer ».

Être neutre, c’est défendre les criminels

Vous avez bien lu : alors que la France monte enfin au créneau à l’ONU, que même BHL se fend d’un éloge des combattants peshmergas, la RATP nous parle de rester neutre, met sur le même plan victimes et bourreaux, pour ne surtout pas créer un précédent. Circulez, roulez, massacrez, la RATP conserve sa neutralité. Bien sûr, il n’est pas nécessaire de s’être rendu en Irak pour être scandalisé par cette attitude d’une lâcheté totale. Mais quand on est allé à la rencontre des chrétiens déplacés, que l’on a parlé avec eux, mangé avec eux, que l’on a croisé le regard de ces enfants, la colère monte, incontrôlable, même en cette Semaine Sainte. « Entre Daesh et les chrétiens d’Orient, la RATP doit choisir », a écrit l’Abbé Grosjean, du Padreblog. Et il n’y a pas un mot à ôter à sa réaction : « Cette neutralité est une complicité avec celui qui massacre, contre l’innocent qui est massacré. Cette neutralité rappelle celle de Pilate et de tous ceux qui l’ont suivi depuis 2 000 ans, se lavant les mains des massacres commis. (…) Cette neutralité est indigne d’un groupe comme la RATP, elle révolte sans aucun doute nombre de ses agents qui ont pleuré avec tous nos compatriotes les victimes de l’horreur terroriste. Cette neutralité-là est une insulte à la France ».

Par un communiqué diffusé le 2 avril, l’Œuvre d’Orient a réagi à son tour : elle « ne peut accepter que son action purement humanitaire au service d’une population violemment chassée de chez elle par le DAECH soit considérée comme un parti pris dans un conflit au Moyen-Orient. L’Œuvre d’Orient a toujours agi pour la paix. Dans un esprit d’ouverture et de respect tel qu’il s’est exprimé en janvier dernier, nous demandons aux responsables de revoir leur position. »

Prendre conscience de son déshonneur

Le blogueur Koz a lui aussi réagi à ce communiqué de presse littéralement déshonorant de la RATP en ce premier avril : « Dans quel "conflit armé" sont donc engagés les chrétiens d’Orient persécutés ? Les chrétiens d’Orient ne sont pas en "conflit armé" avec Daesh. Ils sont pourchassés, ils sont massacrés, ils sont martyrisés par une organisation armée, sanguinaire et terroriste. (…) Aussi brutale soit-elle, la question se pose : face à d’autres "crimes contre l’humanité" dans l’Histoire récente, au hasard en 1942, la RATP aurait-elle donc fait le choix de la neutralité et refusé de "prendre parti" ? Il est encore temps pour la RATP de prendre conscience de son déshonneur, et d’y remédier ».
Mieux vaut sans doute se taire ou changer d’avis que de se déshonorer, se déjuger plutôt que de salir l’honneur de la France, et insulter les victimes de Daesh en se cachant derrière des mots vidés de leur sens à force de pseudo neutralité.

Tags:
pretreratp
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement