Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mossoul : les djihadistes ont fait sauter le couvent des religieuses chaldéennes

Onur Coban / Anadolu Agency / AFP
IRAQ, Mosul : MOSUL, IRAQ - JUNE 13: Assyrian Christian nuns flee Mosul to the safe zones near Arbil city, due to the clashes between Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL) members and Iraqi security forces, in Mosul, Iraq on June 13, 2014. People are placed to the camps built by United Nations and Kurdish Regional Government near Arbil. Onur Coban / Anadolu Agency
Partager

L’Œuvre d’Orient a pu joindre les Filles du Sacré-Cœur de Jésus, repliées actuellement à Ankawa (banlieue d’Erbil). Sous le choc, elles ont confirmé la destruction de leur couvent.

Selon des sources locales consultées par l’Agence Fides, au cours de la journée d’hier, 24 novembre, des miliciens djihadistes du prétendu État islamique, qui contrôlent la ville de Mossoul, ont fait exploser le couvent des religieuses chaldéennes du Sacré-Cœur, que les miliciens avaient précédemment occupé et utilisé comme logement et base logistique.

Les moyens de communication liés à la communauté chaldéenne indiquent que la destruction à l’explosif aurait eu lieu en deux temps : une première série d’explosions aurait causé des dommages limités. Puis les djihadistes auraient utilisé des charges plus puissantes, provoquant des dommages massifs au couvent. Avant de perpétrer leur acte de dévastation, les miliciens du prétendu État islamique ont averti les habitants de la zone, leur suggérant d’ouvrir les fenêtres afin d’éviter que les vitres ne soient brisées par l’onde de choc.

Des sources locales émettent l’hypothèse que le couvent avait été abandonné par les djihadistes car considéré comme une cible imminente des raids aériens effectués sur Mossoul par la coalition conduite par les États-Unis. Pour le moment, le monastère voisin de Saint-Georges appartenant à l’ordre antonien de Saint Hormisdas des Chaldéens paraît ne pas avoir été endommagé.

Le couvent des religieuses chaldéennes du Sacré-Cœur, connu comme couvent de la Victoire, avait été construit grâce à une donation de Saddam Hussein, le président irakien exécuté par pendaison le 30 décembre 2006.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]