Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconActualités
line break icon

Portrait : Delphine, fabuleuse maman d’un enfant autiste

David Bonhomme - Progressif Media

Fabuleuses au Foyer - Publié le 26/10/14


Et le plus gratifiant ?

Ce sont toutes les victoires remportées par Ethan sur l’autisme. C’est l’entendre rire, chanter, le voir heureux, ne pas percevoir d’angoisse dans ses yeux. C’est voir qu’il a su apprendre à manger seul, à (dessiner) gribouiller partout. Oui, partout .C’est le voir prendre du plaisir à jouer pour de vrai. C’est le voir vivre. Evoluer.

Comment est-ce que tu entrevois l’avenir ?

L’avenir ? Je ne m’y attarde pas. Pourquoi ? Parce que quand je m’y risque, j’ai peur. Peur de devoir assumer les mêmes gestes envers cet adulte en devenir, peur de devoir encore avoir à lui remettre des couches propres, de devoir continuer à le relever du sol quand il ne veut pas faire quelque chose et qu’il s’y allonge. Peur de devoir encore le retenir pour qu’il ne coure pas vers des voitures en mouvement. Cela ne me mène nulle part.En ayant peur de l’avenir, je m’empêche de vivre bien l’aujourd’hui. Je spécule sur des choses dont j’ignore la tournure. En tant que croyante, je prends la place de Celui qui connaît tout et qui me donnera de toute manière la force d’assumer. Alors je vais déjà vivre cet aujourd’hui-là, et demain, nous verrons !

Quelles relations Ethan a-t-il avec ses frères et soeurs ?

Le reste de la troupe connaît très bien Ethan. Ce qu’il aime, ce qui le fait rire… Alors ça fonctionne bien. Ils ont l’air heureux. Ils ont du coup appris la différence, et je suis reconnaissante pour cette opportunité qui leur est offerte dans leur plus jeune âge d’avoir cette sensibilité, cette ouverture.

Qu’est-ce qu’une maman d’enfant autiste a de plus que les autres ?

Une maman d’enfant autiste a un coeur ouvert à la différence, quelle qu’elle soit. Elle s’adapte, se contorsionne, développe ruses et astuces. Elle apprend à dépasser sa frustration. À mourir à elle même. Pour ma part, je puise ma force en celui qui est la force par excellence. Une maman d’enfant autiste apprend à laisser couler un peu d’eau de ses yeux en se disant que oui, c’est difficile, mais oui, on peut continuer avec la joie envers et contre tout, et plus encore avec reconnaissance.

Comment les gens réagissent-ils face à l’autisme d’Ethan ?

Les gens… Les gens observent souvent. Jugent parfois. Mais je ne leur en veux pas, parce que je sais que c’est par ignorance. « Cet enfant crie dans le caddie, donc il fait un caprice. Et cette mère-là est débordée. Elle ne sait pas y faire. Si c’était le mien… » Je le connais bien ce raccourci. Je l’ai (trop) souvent emprunté. Alors souvent, j’annonce très vite la couleur. Dans les salles d’attente notamment. J’entre, je présente Ethan avec le sourire, j’explique qu’il est autiste et que son comportement peut sembler étrange parfois. C’est drôle de voir les réactions. Certains s’enfoncent dans leurs chaises avec une attitude qui dit : « Mais on n’avait pas besoin de savoir… Je fais quoi de cette information moi maintenant ? » D’autres détournent les yeux ou au contraire, redoublent d’attention. Mais Ethan est très vite adopté. Sa bouille y est sans doute pour quelque chose, ainsi que mon indéfectible sourire dans de telles conditions.

Que faire la prochaine fois qu’on croisera une maman et son enfant handicapé ?

Osez. Osez dire bonjour. Osez sourire. Osez demander. Et surtout. Surtout, ne jugez pas trop vite.

Est-ce l’autisme qui a forcé ton choix d’être au foyer ?

Non ! Je suis l’aînée d’une famille de 5 enfants. Mon mari, le dernier d’une fratrie de 8 garçons. Nous avons tous les deux goûté au privilège d’avoir une maman au foyer. (Merci Maman !) Pour lui comme pour moi, il était évident que je resterais à la maison pour m’occuper de la tribu qui me serait confiée. Je suis infirmière. Même si j’aime par dessus tout les relations humaines, et que le travail en équipe faisait partie des éléments qui m’ont motivée à choisir ce métier, je ne voulais pas « faire carrière ». Je voulais faire un travail qui me plaise et qui soit « chargé d’humain », avant de faire celui qui me tenait à coeur depuis toujours : maman !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tags:
autismehandicap
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement