Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Otages : la France a payé 58 millions de dollars de rançons en 6 ans

ex otages syrie

DR Hurriyet

Capture écran video Hurriyet

Judikael Hirel - publié le 31/07/14

En quelques années, la "valeur" d'un otage est passée de 200 000 à 10 millions de dollars, selon une enquête du New York Times.

Combien vaut la vie d’un otage, et qui va payer ? Officiellement, les gouvernements changent mais pas le discours : on ne négocie pas avec les terroristes et on ne verse pas de rançon. Dans les faits, une enquête poussée du New York Times nous apprend que, via les rançons versées aux terroristes, l’Europe finance largement Al Qaida et ses satellites. Leur chiffre d’affaires, si l’on peut dire, se serait ainsi élevé à 125 millions de dollars depuis 2008, dont 66 millions rien que pour l’année 2014.
On apprend grâce à cette enquête que la France se place en championne du monde en matière du versement de rançons, avec 58,1 millions de dollars versés depuis 2008, soit près de la moitié du montant total, devant le Qatar et Oman (20,4 millions de dollars) et la Suisse (12,4 millions de dollars). Ces sommes sont payées soit via une entreprise contrôlée par l’Etat, soit sous couvert d’aide au développement.

Signe inquiétant : le "business" de la prise d’otage étant de plus en plus rentable, le New York Times estime que la cote d’un prisonnier est passée de 200 000 dollars en 2003 à 10 millions de dollars aujourd’hui. Un constant qui transforme tout ressortissant occidental en cible potentielle alors qu’à l’inverse, certains pays tels les USA et la Grande-Bretagne préfèrent ne  pas payer et intervenir, quitte à ce que, parfois, cela finisse mal. Conséquence directe de ce refus affiché de payer des rançons, sur  53 otages enlevés par al-Qaida recensés ces cinq dernières années, on ne comptait que trois Américains, contre un tiers de français. Moralité : la France paie, et les preneurs d’otages en sont pleinement conscients…

Tags:
France
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement