Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconActualités
line break icon

Otages : la France a payé 58 millions de dollars de rançons en 6 ans

DR Hurriyet

Capture écran video Hurriyet

Judikael Hirel - Publié le 31/07/14

En quelques années, la "valeur" d'un otage est passée de 200 000 à 10 millions de dollars, selon une enquête du New York Times.

Combien vaut la vie d’un otage, et qui va payer ? Officiellement, les gouvernements changent mais pas le discours : on ne négocie pas avec les terroristes et on ne verse pas de rançon. Dans les faits, une enquête poussée du New York Times nous apprend que, via les rançons versées aux terroristes, l’Europe finance largement Al Qaida et ses satellites. Leur chiffre d’affaires, si l’on peut dire, se serait ainsi élevé à 125 millions de dollars depuis 2008, dont 66 millions rien que pour l’année 2014.
On apprend grâce à cette enquête que la France se place en championne du monde en matière du versement de rançons, avec 58,1 millions de dollars versés depuis 2008, soit près de la moitié du montant total, devant le Qatar et Oman (20,4 millions de dollars) et la Suisse (12,4 millions de dollars). Ces sommes sont payées soit via une entreprise contrôlée par l’Etat, soit sous couvert d’aide au développement.

Signe inquiétant : le "business" de la prise d’otage étant de plus en plus rentable, le New York Times estime que la cote d’un prisonnier est passée de 200 000 dollars en 2003 à 10 millions de dollars aujourd’hui. Un constant qui transforme tout ressortissant occidental en cible potentielle alors qu’à l’inverse, certains pays tels les USA et la Grande-Bretagne préfèrent ne  pas payer et intervenir, quitte à ce que, parfois, cela finisse mal. Conséquence directe de ce refus affiché de payer des rançons, sur  53 otages enlevés par al-Qaida recensés ces cinq dernières années, on ne comptait que trois Américains, contre un tiers de français. Moralité : la France paie, et les preneurs d’otages en sont pleinement conscients…

Tags:
France
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement