Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Liban : La présentatrice vedette Dima Sadeq arbore la lettre nûn sur son T-shirt

© Public Domain
Dima Sadeq with letter nun
Partager

Peu à peu, le symbole utilisé pour marquer les portes des maisons des chrétiens de Mossoul se répand à travers le monde…

Nous sommes tous des Nazaréens ! Utilisé comme un message de haine et de mépris par les fanatiques islamistes de l’EEIL, la lettre nûn de l’alphabet arabe devient peu à peu un signe de reconnaissance, un symbole de la fierté d’être chrétien et de solidarité avec les chrétiens d’Irak de par le monde.

C’est cette fois à la télévision libanaise que le symbole de la lettre nûn (lire notre article quant à sa signification) s’est invité, encore une fois mis en avant par une courageuse femme journaliste. Dima Sadeq, présentatrice vedette de la chaîne d’actualités LBCI, est apparue à l’écran portant un T-shirt frappé de la lettre nûn.
"De Mossoul à Beyrouth, nous sommes tous nûn, a-t-ells déclaré juste avant de commenter le journal du soir. "Nous sommes tous des cibles avec un doigt ou une épée pointés sur nous parce que nous sommes différents, en termes de sexe, de religion ou de couleur de peau. Nous sommes tous la cible des meurtriers en ces temps de folie", a-t-elle déclaré devant ses téléspectateurs. Elle suit ainsi l’exemple de la célèbre journaliste irakienne et musulmane Dalia al-Aqidi, dont Aleteia vous parlait récemment (lire notre article Nous sommes tous chrétiens", ose dire à la télévision une célèbre journaliste irakienne musulmane)