Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mariés pendant 68 ans, ils meurent le même jour

© CREATISTA/SHUTTERSTOCK
Partager

Ils ne se seront pas quittés, dans la vie comme dans la mort : George et Dorothy Doughty se sont éteints à 10 heures d'intervalle, après avoir passé 68 ans à s'aimer.

C’est une belle histoire, celle d’un couple qui aura duré toute une vie, jusqu’au dernier instant. Car Dorothy et George Doughty n’ont pas passé une seule journée l’un sans l’autre pendant leurs 68 ans de mariage. Et ils sont tous deux décédés début juin à quelques heures d’intervalle. Ils étaient âgés de 92 et 91 ans.

C’est le quotidien britanique Daily Mail qui a rapporté cette belle histoire d’amour : Dorothy, dont le premier mari, Victor, avait été tué durant la Seconde guerre mondiale après seulement quatre mois de mariage, avait rencontré George au lendemain de la guerre, en 1946. George faisait partie du même régiment que son mari décédé et avait écrit à la toute jeune veuve pour lui transmettre ses condoléances. Un courrier qui débouchera sur une rencontre dans une gare de Manchester. Pour se reconnaître, lui tenait un journal à la main, elle une rose. Ils ne se quitteront plus, et auront deux fils, Paul et Allen, cinq petits-enfants et deux arrière-petits-enfants. Eux qui avaient le même anniversaire de mariage que la Reine d’Angleterre avaient participé à la garden party de la Reine pour leurs noces d’or en 1997.

C’est le 21 mai que George est hospitalisé pour une infection respiratoire, avant d’être placé en sédation deux jours pour tard. Le lendemain, Dorothy ne sent pas bien et est à son tour admise dans le même hôpital. Victime d’une infection, elle s’éteint le 1er juin à 14h30, sans que son mari, endormi, ne le sache. Il s’éteint à son tour 10 heures plus tard, à minuit et demi.
Au-delà du chagrin de leur disparition, leur fils Paul a confié au quotidien britannique avoir conscience du caractère symbolique de cet amour jusqu’au dernier souffle, de ce couple qui sera resté ensemble jusqu’à la fin : "Ils étaient toujours ensemble, ils n’ont jamais passé un jour séparément. Ils n’ont pas su que l’autre était décédé, c’eut été un tel choc pour eux. Ils étaient juste deux personnes qui s’aimaient et qui se sont consacrées à leur famille." Et lors de leurs obsèques, à Ashton-under-Lyne, sur leurs cercueils placés côte à côte au cœur de l’église Saint James, ont été posés un journal et une rose.

 

Tags:
mariage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]