Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Euthanasie: L’inquiétant docteur Wim Distelmans

AFP PHOTO BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGIUM, Wemmel : 20070529 - WEMMEL, BELGIUM: Wim Distelmans pictured during a news conference on euthanasia and the non profit organization academy ending of life, Tuesday 29 May 2007 in Wemmel. Several of famous Belgians asked more resources for palliative care and an adaptation of the euthanasia law.<br /> BELGA PHOTO DIRK WAEM

Sylvain Dorient - Publié le 20/05/14

Ce médecin belge, médiatisé pour ses positions en faveur de l’euthanasie ­et la pratique intense de celle-­ci­, propose une visite à Auschwitz lors d’un séminaire consacré à la fin de vie.

20/05/2014

Quelle mouche a donc piqué ce promoteur acharné de la loi belge sur la fin de vie ? Son prochain voyage d’étude consacré à l’euthanasie prévoit une visite dans le camp d’extermination le plus symbolique et le plus connu qui soit. Pire: dans la brochure de présentation (en néerlandais), l’organisateur décrit le lieu du camp d’extermination d’Auschwitz­Birkenau comme « un endroit inspirant » pour discuter de la fin de vie. Cynisme ou faux pas, cette formulation s’apparente à un sérieux tirage de balle dans le pied. Le site Riposte Catholique ne se prive pas de commenter : « Critiques sans relâche du Dr Distelmans, on nous a accusés de noircir le nom d’un bon médecin. Mais bien que nous soyons en désaccord, nous ne l’avons jamais, jamais, associé aux atrocités, à l’inhumanité, et aux euphémismes odieux de l’ère nazie. Il l’a fait tout seul.»

Il n’est pourtant pas un novice en matière de communication. On connait le visage de ce docteur moustachu, la soixantaine bien portée, qui est associé aux euthanasies les plus difficiles à défendre sur un plan éthique. C’est lui qui avait mis fin aux jours d’une transexuelle, Nancy Verhelst, dont l’opération pour changer de sexe et devenir Nathan Verhelst n’avait pas eu le résultat escompté. Ce cas parmi d’autres a fait la une des médias belges mais le docteur s’en amuse : « Il y a beaucoup d’autres cas limites qui ne sont pas connus ». Bien qu’il refuse de dire combien de patients il a tué à ce jour, les médias belges estiment que son cabinet affiche 33 décès pour l’année 2012. Il assume sa lecture « libérale » des lois, admettant par exemple que les lois restreignant l’usage du « tourisme de la mort » sont contournées. De son propre aveu, il a reçu et « traité » des personnes venant de Grande­Bretagne, de France, d’Allemagne, d’Autriche et des Etats-­Unis.

Malgré le caractère sulfureux du personnage, aucune de ses mortelles interventions n’a été condamnée par la Commission de contrôle et d’évaluation. Cela n’a rien d’un exploit dans la mesure où cette instance ­ qui a pour mission de vérifier si l’euthanasie a été pratiquée dans le respect des conditions légales ­ n’a, à ce jour, jamais condamné personne. Pourtant le nombre d’euthanasies pratiquées en Belgique est sans cesse croissant : 235 en 2003, 1133 en 2012. Une autre précision sur cette instance s’impose : le docteur Wim Distelmans en est le co­président. Cette position dominante dans les médias et dans l’appareil d’Etat fait même tiquer Marc Van Hoey, le président de RWS, la branche flamande de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) : « Il veut un peu trop être le pape de l’euthanasie en Belgique, et ce n’est pas une bonne chose »…

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement