Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Drogues : Vers un dépistage obligatoire de l’usage de cannabis au lycée ?

AP
Marihuana 
Partager

Le député Eric Ciotti a déposé une proposition de loi afin de rendre obligatoires les dépistages de stupéfiants dans les lycées.

Le rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) rendu public en décembre 2012 était sans appel : il a révélé que la France est, après la République Tchèque, le pays où la consommation de cannabis est la plus élevée chez les 15-16 ans. Pourtant, la plupart des parents concernés ignorent la consommation de stupéfiants de leurs enfants.

"La consommation de drogue, qu’elle soit occasionnelle ou chronique, a certes des conséquences sur la santé des adolescents mais également sur leur vie familiale et sociale ainsi que sur le déroulement de leur scolarité. La consommation de plus en plus précoce de drogues illicites est d’autant plus dommageable qu’elle se produit en phase de maturation cérébrale et qu’elle exposent les jeunes à davantage de comportements de prise de risques. Malgré les actions de sensibilisation menées auprès des jeunes, celles-ci ont du mal à atteindre leur objectif puisqu'au lieu de régresser, la consommation de drogues chez les mineurs s'aggrave d'année en année", souligne le député sur son site Internet.

C'est pourquoi  Eric Ciotti vient de déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi ayant pour objectif de rendre obligatoires les dépistages de stupéfiants dans les lycées. Selon lui, un tel dépistage correspond à l'obligation qu'a l'Education Nationale de veiller à la bonne santé des élèves. Bien que simple à appliquer dans les faits, son idée devrait faire des vagues : financés par une nouvelle taxe sur le tabac, ces tests de dépistage seraient pratiqués chaque année par la médecine scolaire. Respect du secret médical oblige, les résultats resteraient confidentiels et en seraient transmis par le médecin scolaire aux parents et à l'élève. En cas de test positif, prouvant la consommation récente de produits stupéfiants, "le médecin scolaire propose à l'élève et à ses parents ou tuteurs des mesures d'accompagnement pour traiter ce problème d'addiction".

Si cette proposition de loi venant d'un député de l'opposition n'a guère de chances d'aboutir, elle a au moins le mérite de tenter de lancer le débat sur une question peu abordée, celle de la consommation du cannabis par les lycéens.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]