Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Philippines : les dévastations défient l’imagination

Partager

Selon le coordinateur de l’assistance pour la conférence épiscopale locale, les medias sont en dessous de la réalité

15/11/2013

« 11 millions de personnes affectées par la catastrophe 673 000 personnes déplacées 10 000 personnes probablement tuées » : tel serait le bilan des victimes du super typhon Haiyan qui s’est abattu les 8 et 9 novembre dernier sur les Philippines.
 
Mais d’après le Père Gariguez, coordinateur de l’assistance au nom de la conférence épiscopale catholique des Philippines, les dévastations seraient encore plus graves que ce que les médias rapporteraient : « Les dommages sont vraiment immenses et la situation est terrifiante, surtout sur l’île de Leyte. Cette province a été terriblement touchée, les médias le relatent d’ailleurs. Mais il y a encore d’autres îles et provinces très durement touchées », déclare-t-il dans un entretien à l’AED.

Aide à l’Église en Détresse aide chaque année les Philippines en leur versant près de 800 000 euros. Cette fois, face à l’ampleur du cataclysme causé par le typhon Haiyan, l’AED a promis une première aide exceptionnelle de 100 000 euros. Les mesures d’urgence portent sur les denrées alimentaires, l’eau, des logements et des soins médicaux de base : elles seront coordonnées par le biais de la conférence épiscopale catholique des Philippines et réparties sur les régions nécessitant de l’aide.

Le père Gariguez fait savoir que les églises et institutions religieuses n’ont pas été épargnées. D’après le rapport d’une religieuse de Cebu “80% des communes ont été rasées, notamment des établissements scolaires, des églises et des gymnases. La plupart des édifices se sont écroulés. ».

L’organisme appelle ses bienfaiteurs à prier pour la population des Philippines plongée dans la détresse la plus totale, mais aussi à répondre par une aide concrète.

Pour soutenir le projet AED, cliquer Ici
 
IC