Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo

Adieu, Mademoiselle !

La Photo du Jour | publié le 07/06/24
Obsèques G.DE GALARD

Franz Tulli

Le cercueil de Geneviève de Galard est porté dans la cour d'Honneur des Invalides pour un dernier hommage, le 7 juin 2024.

Les soldats l’appelaient “Mademoiselle” ou “Mam’zelle”. Geneviève de Galard, l’ange de Diên Biên Phu, s’est éteinte le 30 mai 2024 à l’âge de 99 ans, alors que la France venait de célébrer le 70eme anniversaire de la bataille de Diên Biên Phu quelques semaines plus tôt. Le 7 juin, la France lui a rendu hommage lors d’une cérémonie militaire, dans la cour d’honneur des Invalides, après la célébration de ses funérailles en la cathédrale Saint-Louis, aussi appelée “église des soldats”. Une église chère au cœur de Geneviève de Galard, comme l’a écrit elle-même l’ancienne infirmière dans son dernier adieu :

“Avant de quitter cette église des Soldats que j’ai choisie pour me marier car elle était proche du centre de rééducation où se trouvaient alors de nombreux blessés de Dien Bien Phu mes camarades, je souhaite dire, à vous tous présents : mes enfants, mes petits-enfants, mes parents et mes amis civils et militaire, un dernier adieu. Merci de l’affection que vous m’avez si souvent témoignée alors même que vous ne m’aviez peut-être jamais rencontrée. Cette affection qui m’a si souvent portée dans les moments difficiles de la vie, et aussi pour aller plus loin. Je crois que serai encore et toujours près de vous, partageant vos prières pour que vienne dans le monde le règne de son Amour. À Dieu !”

Obsèques G.DE GALARD
Le cercueil de Geneviève de Galard est porté par des légionnaires dans l’église Saint-Louis-des-Invalides, le 7 juin 2024.

Née en 1925, Geneviève de Galard s’était engagée en 1952 en tant qu’infirmière militaire dans le corps des convoyeuses de l’Air. Partie en Indochine l’année suivante, elle demeura auprès des 15.000 hommes piégés dans la cuvette de Diên Biên Phu, du 13 mars au 7 mai 1954, avec une abnégation et une force morale hors du commun. La jeune femme les soigna et les réconforta jusque dans leurs derniers moments, suscitant l’admiration de toute une nation à son retour en France. “Mam’zelle” a rejoint l’ciel, Adieu Mam’zelle !

Tags:
ArméeFranceHistoireobseques
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement