Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[HOMÉLIE] Comme un enfant dans le mystère de la Sainte Trinité

SAINTE-TRINITE-MOSAIQUE

Shutterstock I Renata Sedmakova

Mosaïque représentant la Sainte Trinité à Bari (Italie).

Mickaël Le Nezet - publié le 25/05/24

Curé de la paroisse de Rochefort, le père Mickaël Le Nézet commente les lectures de la solennité de la Sainte Trinité. En vivant le mystère de la Sainte Trinité comme un enfant, nous comprenons qui est Dieu pour nous : un Père qui nous donne son Fils dans une relation d’où jaillit un Esprit d’amour.

Saint Paul écrit dans sa lettre aux Romains que nous sommes enfants de Dieu et même les héritiers de Dieu (Rm 8, 16-17) ! Nous sommes enfants de Dieu mais il nous faut apprendre à vivre vraiment comme les enfants de Dieu, ce que nous ne vivons pas de manière permanente. Et vivre comme un enfant de Dieu, c’est apprendre à vivre justement du mystère de la Sainte Trinité, Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. Mais comment comprendre cela aujourd’hui ?

Vivre en Dieu comme un enfant

Vivre du mystère de la Trinité, c’est vivre, plongé dans l’amour de Dieu, Père de toute bonté. Notre vie nous enseigne. Regardons un enfant. Un enfant sait qu’il ne peut pas se construire tout seul. Il a besoin de l’amour de son père, de sa mère pour grandir et s’épanouir. C’est l’amour qui le fait en effet avancer. C’est l’amour qui le pousse avant. Et lorsque l’enfant est dans la tristesse, aussitôt il se précipite, sans se poser de question, dans les bras de son papa ou de sa maman pour être consolé et apaisé. Il sait qu’ils seront toujours là pour lui, il n’en doute pas. L’enfant, lorsqu’il est petit, aime s’identifier à son père ou à sa mère. Il a toujours envie de faire comme papa ou comme maman et c’est aussi comme cela qu’il trouve son chemin. C’est cela être un enfant. Et c’est aussi comme cela que nous devons apprendre jour après jour à vivre comme enfants de Dieu. Dieu nous aime comme un père et une mère aime son enfant. Dieu n’est jamais loin de nous, veillant sur nous, attentif, prenant soin de nous. Il se tient prêt pour nous accueillir dans ses bras et nous consoler, nous apaiser lorsque cela est nécessaire. 

Vivre du mystère de la Trinité, c’est vivre, plongé dans l’amour de Dieu, Père de toute bonté.

Dieu est le père de tous les hommes et nous sommes ses enfants. Et nous devons avoir cette simplicité de nous précipiter dans les bras de Dieu notre Père. Nous devons avoir cette humilité de lui demander son aide, de lui confier nos soucis, de lui dire nos attentes. Avoir cette humilité de ne pas faire sans lui mais de nous rappeler qu’en dehors de Lui nous ne pouvons rien faire. En fêtant la Sainte Trinité, nous comprenons qui est Dieu pour nous. Et comme l’écrit l’auteur du livre du Deutéronome, “est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil” (Dt 4, 32) ? Le Seigneur qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ; il n’y en a pas d’autre. Dieu est Père, notre Père. 

Apprendre à être fils

Et puisqu’il en est ainsi, alors vivre du mystère de la Trinité, c’est nous plonger dans la vie même du Fils de Dieu, le Christ Jésus. C’est vouloir le suivre dans ce qu’il est, dans ce qu’il vit. C’est le contempler déjà dans sa manière d’être avec son Père. Le Christ Jésus ne cherche pas à faire sa volonté. Il veut faire la volonté de son Père, il veut faire et dire ce que le Père lui dit de faire et de dire. Il s’en remet à lui avec confiance. Et pour cela, le Christ Jésus est à l’écoute de son Père dans ces moments d’intimité qu’il partage avec Lui. Dans sa prière il reçoit de son Père. Il s’abandonne à Lui. C’est ainsi qu’il est le Fils. L’enfant prodigue lui, veut toujours se passer de son Père, prendre de la distance avec lui, pensant devenir lui-même, en se coupant de lui. L’histoire nous montrera que ce fils se retrouve vraiment lorsqu’il se précipite à nouveau dans les bras de son père implorant son pardon.

En regardant le Christ dans sa relation de Fils bien-aimé du Père, nous apprenons que notre liberté se reçoit de cette relation filiale à vivre.

En regardant le Christ dans sa relation de Fils bien-aimé du Père, nous apprenons que notre liberté se reçoit de cette relation filiale à vivre. Le Christ nous apprend à être fils de Dieu notre Père. En regardant le Christ nous comprenons que notre vie s’accomplit dans cette relation de confiance avec Dieu notre Père. En écoutant le Christ, nous saisissons que l’unité de notre vie se façonne dans ce cœur à cœur avec Dieu notre Père, dans cette confiante obéissance en Dieu notre Père. Il s’agit vraiment de se remettre entre ses mains, comme Jésus, avec une infinie confiance car il est notre Père, écrira saint Charles de Foucauld.

D’où jaillit un Esprit d’amour

Cette plongée dans l’amour du Père, cette confiante obéissance en Dieu le Père sont le lieu de la fécondité même du Christ. C’est parce que le Christ vit pleinement, totalement ces liens d’intimité avec Dieu son Père, c’est parce qu’il ne cherche pas à faire sa volonté mais bien la volonté de son Père, c’est parce qu’il est à l’écoute de son Père que sa vie devient vraiment féconde, que sa vie prend sens et qu’elle est unique. De cette relation d’amour installée entre Jésus et son Père jaillit un « état d’Esprit », un élan d’amour, une générosité sans limite, un pardon infini, une vie offerte, une vie éternelle.

Le secret de la fécondité du Christ, de l’accomplissement de sa vie prend sa source dans cette relation d’un Père avec son Fils et d’un Fils avec son Père. De cette relation jaillit un Esprit d’amour qui ne demande qu’à se communiquer d’une manière ou d’une autre. Nous voici invités nous aussi à nous plonger dans cette vie trinitaire. Nous avons été baptisés au nom du Père, du Fils et de Saint-Esprit. Nous avons été plongés dans l’amour de Dieu, plongés dans la vie même du Christ que nous voulons suivre chaque jour. C’est alors que nous pourrons nous engager dans ce monde que Dieu a tant aimé pour répandre cet Esprit d’amour qui jaillit en nos cœurs. Car la vie trinitaire telle qu’elle se révèle et se déploie est une vie toujours en sortie, jamais repliée. Elle est toujours une vie donnée. Que cette fête de la sainte Trinité nous pousse ainsi à cet engagement.

Lectures de la solennité de la Sainte Trinité :

Découvrez aussi en images les plus belles représentations de la Sainte Trinité :

Tags:
HomélieMesseTrinité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement