Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Migrants : un évêque guinéen pointe une image faussée de l’Occident

MIGRANTS-ACN-20240415-163191.jpg

ACN

Maria Lozano - publié le 29/04/24

Lors d’une visite au siège de la fondation internationale de l'Aide à l'Église en détresse (AED), Mgr Miguel Ángel Nguema Bee, évêque du diocèse d’Ebibeyín, en Guinée équatoriale, a souligné la nécessité de lutter plus efficacement contre la pauvreté et les migrations dans le monde.

Un chiffre glaçant : 8.565. C’est le nombre de personnes qui ont péri le long des routes migratoires en 2023. Cela en fait l’année la plus meurtrière jamais enregistrée, selon les données publiées en mars par l’Organisation internationale pour les migrants (OIM). La traversée de la Méditerranée reste la route la plus meurtrière, avec au moins 3.129 morts et disparus. En Afrique, la plupart de ces décès sont survenus dans le désert du Sahara et sur la route maritime menant aux îles Canaries.

Selon Mgr Miguel Ángel Nguema Bee, évêque du diocèse d’Ebibeyín, en Guinée équatoriale, la principale cause de migration est la pauvreté. L’aide fournie par les organisations internationales afin d’atténuer celle-ci est de moins en moins suffisante, affirme l’évêque. Plutôt que de s’en remettre uniquement aux gouvernements “corrompus” qui empêchent la distribution d’une grande partie des aides humanitaires, l’évêque suggère ainsi de soutenir des initiatives plus directes par le biais d’organisations locales telles que l’Église, des associations de femmes et de jeunes ou des fondations. “Ces entités pourraient apporter une aide beaucoup plus directe et efficace, comme l’octroi de bourses d’études à des jeunes en situation de vulnérabilité”, selon lui.

Un faux sentiment de sécurité

Pour l’évêque, c’est la promotion d’une fausse image de facilité de vie et de prospérité en Occident qui incite de nombreux Africains à émigrer, même illégalement. “La publicité mensongère et l’argent facile promus par le monde du sport sont coupables d’alimenter cette illusion”, fustige Mgr Nguema. “L’Occident présente l’idée fausse que tout est résolu, ce qui est un mirage, et contribue à un faux sentiment de sécurité. L’idée qui est présentée, selon laquelle il serait possible de gagner facilement de l’argent, contribue directement à ce problème”, a ajouté Mgr Nguema. 

Mgr Miguel Ángel Nguema Bee
Mgr Miguel Ángel Nguema Bee.

Revenant sur la question de l’aide au développement que les pays reçoivent des organismes internationaux, l’évêque a insisté sur la nécessité d’une assistance qui stimule l’activité économique plutôt que d’une aide favorisant la dépendance. Mgr Nguema exhorte donc à éviter tout paternalisme : “Il est essentiel d’aider à créer des structures de progrès qui favorisent l’autosuffisance et le développement durable afin que les gens puissent aller de l’avant sans avoir à dépendre constamment de l’aide extérieure.” Ces aides doivent cependant être dissociées d’une forme de “colonialisme” idéologique, selon l’évêque, pour qui de nombreux sujets tels que l’avortement ou la théorie du genre ne correspondent pas à la culture de l’Afrique.

Pour en savoir plus

La fondation pontificale « Aid to the Church in Need » (ACN) a soutenu l’Église locale en Guinée équatoriale à travers 28 projets au cours des cinq dernières années, afin de renforcer son action pastorale.

Tags:
AfriqueÉvêqueMigrantMondePauvreté
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement