Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Chine : une nouvelle loi patriotique encadre les activités pastorales

Enfant, école, études, enseignement, devoirs, chine, asie

Shutterstock

Image d'illustration.

La rédaction d'Aleteia - publié le 11/11/23

L'Assemblée nationale populaire de Chine a adopté mardi 24 octobre une législation ayant pour objet le renforcement de "l'éducation patriotique". Celle-ci dispose que les Églises de Chine et toutes les autres religions devront s'impliquer dans cette nouvelle politique en adaptant leurs enseignements.

En Chine, l’Assemblée nationale populaire a adopté mardi 24 octobre une nouvelle législation visant à consolider “l’éducation patriotique”. Le texte, qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2024, a pour objectif de promouvoir “la grande renaissance de la nation”. Une renaisse qui passe par la jeunesse chinoise dont “l’éducation au patriotisme” sera renforcée. Cette loi ne sera pas sans conséquence sur l’Église en Chine, puisque celle-ci sera aussi contrainte d’adapter ses activités pastorales afin de promouvoir encore davantage l’idéologie communiste.

“L’État doit guider et soutenir les groupes religieux, les instituts religieux et les sites d’activités religieuses dans la réalisation d’activités d’éducation patriotique, en renforçant l’identification des professionnels religieux et des croyants à la grande patrie, le peuple chinois, la culture chinoise, le Parti communiste chinois, et un socialisme aux caractéristiques chinoises”, peut-on ainsi lire dans l’article 22 de la loi. “Tous les niveaux et types d’écoles doivent avoir une éducation patriotique imprégnant tout le cursus scolaire”, poursuit la loi. Enfin, même “les parents ou autres tuteurs de mineurs doivent inclure l’amour de la patrie dans l’éducation familiale.”

Un renforcement de la propagande

Depuis plusieurs années déjà, le Parti communiste chinois renforce sa propagande qui irrigue désormais tous les pans de la société. Il affiche par ailleurs un objectif clair de sinisation de la religion. En d’autres termes, il s’agit de forcer l’alignement des religions, tous cultes confondus, sur la culture chinoise et le régime communiste. La sinisation est particulièrement visible dans les politiques éducatives, à travers les programmes d’enseignement, qui visent à influencer dès le plus jeune âge les Chinois.

Ces mesures s’ajoutent à un florilège de persécutions et de discriminations vécues par l’Église catholique en Chine. Entre autres, une vague de démolitions d’églises ordonnée par le gouvernement. Plusieurs diocèses ont vu leurs églises rasées après que certains évêques ont refusé d’adhérer à l’Église patriotique de Chine, seule reconnue par Pékin, à l’inverse de l’Église dépendante du Saint-Siège, qui y est formellement interdite. En plus d’une censure omniprésente, certains édifices sont arbitrairement fermés et de nombreux fidèles ont déjà été arrêtés et détenus sur de fausses accusations.

Tags:
Chrétiens en Chine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement