Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Saint Elisée
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La seule façon de faire advenir la vraie paix sur terre

ISRAEL-PALESTINE-AFP-000_33XR7U9

EYAD BABA / AFP

Tirs de rockets envoyés depuis Gaza interceptés par le Dôme de fer, 8 octobre 2023.

Philip Kosloski - publié le 06/11/23

Ukraine, Terre sainte, Haut-Karabagh… Alors que les conflits qui traversent le monde semblent ne jamais finir, "Gaudium et Spes", l’une des quatre constitutions du concile Vatican II, présente un plan redoutable pour établir une paix durable.

“Je vous prie de vous arrêter, au nom de Dieu, cessez le feu !”. Le cri du pape François a une nouvelle fois résonné avec force dimanche 5 novembre lors de l’angélus place Saint-Pierre. Tandis qu’Israël poursuit son offensive militaire dans la bande de Gaza, répliquant à l’attaque massive perpétrée par le Hamas le 7 octobre, la paix continue d’échapper inlassablement aux nations de la terre.

Une réalité à laquelle l’Église a toujours été vigilante et pour laquelle elle n’a cessé de se mobiliser, y compris à travers Gaudium et Spes (1965), l’une des quatre constitutions du concile Vatican II. La paix, rappelle le document, ne signifie pas simplement “l’absence de guerre” :

La paix n’est pas une pure absence de guerre et elle ne se borne pas seulement à assurer l’équilibre de forces adverses ; elle ne provient pas non plus d’une domination despotique, mais c’est en toute vérité qu’on la définit « œuvre de justice » (Is 32, 17). Elle est le fruit d’un ordre inscrit dans la société humaine par son divin fondateur, et qui doit être réalisé par des hommes qui ne cessent d’aspirer à une justice plus parfaite.

Structurer la société de cette manière est un objectif ambitieux, certes, mais cela reste la condition sine qua non pour obtenir une paix durable sur terre. Une paix qui ne peut subsister que lorsqu’elle est liée à l’amour du prochain :

La paix terrestre qui naît de l’amour du prochain est elle-même image et effet de la paix du Christ qui vient de Dieu le Père. Car le Fils incarné en personne, prince de la paix, a réconcilié tous les hommes avec Dieu par sa croix, rétablissant l’unité de tous en un seul peuple et un seul corps. Il a tué la haine dans sa propre chair et, après le triomphe de sa résurrection, il a répandu l’Esprit de charité dans le cœur des hommes.

La vraie paix vient de Jésus-Christ. Il est essentiel de reconnaître cette source afin de pouvoir se tourner vers Lui dans les difficultés pour qu’Il guide les pas des dirigeants et des décideurs. Tant que le règne d’amour de Dieu ne sera pas établi, le monde demeure condamné à être traversé par les guerres et les conflits :

Dans la mesure où les hommes sont pécheurs, le danger de guerre menace, et il en sera ainsi jusqu’au retour du Christ. Mais dans la mesure où, unis dans l’amour, les hommes surmontent le péché, ils surmontent aussi la violence, jusqu’à l’accomplissement de cette parole : “De leurs épées ils forgeront des socs et de leurs lances des faucilles. Les nations ne tireront plus l’épée l’une contre l’autre et ne s’exerceront plus au combat” (Is 2, 4).

“Rien par la force, tout par amour”, ne cessait de rappeler saint François de Sales. La violence ne peut être vaincue qu’avec l’amour de Dieu. Lorsque toutes les nations prendront conscience de cette réalité, la paix adviendra enfin sur terre.

Découvrez aussi les pensées de grands saints sur la paix :

Tags:
GuerrePaixTerre sainte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement