Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 21 juin |
Saint Louis de Gonzague
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

La blague du pape François quand il parle de son successeur

POPE PLANE

ServizioFotograficoOR I CPP I CIRIC

Colombie (1/3) : Du 6 au 11 septembre 2017, le pape François, qui a soutenu l’accord de paix signé l’année dernière avec la guérilla des Farc, s’est rendu en Colombie. Sa visite a débuté quelques heures à peine après le premier cessez-le-feu bilatéral jamais conclu avec l’ELN, dernière rébellion encore active. C’était "un voyage un peu spécial parce qu’il s’agit d’un voyage pour aider la Colombie à aller de l’avant sur le chemin de la paix", a précisé le souverain pontife lors d’une conférence de presse pendant son vol.

Bérengère de Portzamparc - publié le 08/10/23

C'est une pirouette dont est familier le pape François, à plusieurs reprises, dont tout récemment lors de son voyage en Mongolie, il parle de son successeur, et pour le désigner... il l'appelle Jean XXIV.

A plusieurs reprises ces derniers temps, le pape François, âgé de 86 ans, parle de son successeur, en le nommant “Jean XXIV”. C’est arrivé notamment dans l’avion qui le ramenait de Mongolie, après son voyage apostolique du 31 août au 4 septembre dernier. A la question d’un journaliste qui lui demandait quels seraient ses prochains voyages, il expliquait qu’il se sentait de plus en plus limité, par ses problèmes de santé, et qu’après Marseille, il irait peut-être un autre petit pays d’Europe, mais qu’il ne savait pas trop. Et pour le Vietnam? Le Pape a indiqué qu’il y aurait « sûrement » un voyage au Vietnam dans les années à venir, mais qu’il serait probablement effectué par « Jean XXIV » – le nom qu’il imagine pour son successeur.

Ce n’est pas la première fois que le Pape fait allusion à son successeur, et qu’il le nomme toujours Jean XXIV. Il avait déjà notamment blagué à la télévision portugaise concernant sa présence aux JMJ qui paraissait alors fragile, vu ses problèmes de santé. Mais pourquoi parle-t-il de Jean XXIV et non Jean-Paul III ou Benoit XVII ? Pour mémoire, c’est le pape Jean XXIII, élu en 1958, qui a été à l’initiative de Vatican II, avant de mourir en 1962. Un pape réformateur à l’époque donc, est-ce que souhaite le pape François pour son successeur ? Ou est-ce parce que François aimait particulièrement le pape Jean XXIII, ayant d’ailleurs présidé sa canonisation en 2014 ?

L’histoire ne le dit pas, ni l’avenir d’ailleurs, car impossible de connaître à l’avance le successeur de François ni le nom qu’il choisira. Tout juste devine-t-on que le Pape, malgré son âge et sa charge de travail, reste blagueur et peut-être aussi conscient de sa fragilité. 

Tags:
Pape FrançoisPape François à MarseilleVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement