Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 01 octobre |
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

JMJ : ils ont fait 14.127 km pour rejoindre Lisbonne !

PELERINS-MARQUISES-JMJ-ALETEIA.jpg

Aleteia I Cyprien Viet

Des pèlerins venant des îles Marquises aux JMJ de Lisbonne, 3 août 2023.

Cyprien Viet - publié le 05/08/23

Les îles Marquises, petit archipel français situé au nord-est de la Polynésie française, ont envoyé 14 représentants aux JMJ de Lisbonne. Ils témoignent de l’intensité de la foi vécue à Taiohae, ce diocèse français qui est à la fois le plus éloigné de Paris, le plus petit et le plus pratiquant.

Cyprien Viet, envoyé spécial à Lisbonne.Avec environ 9.800 habitants et quatorze îles disséminées dans le Pacifique, les Marquises, terre d’exil de Paul Gauguin et Jacques Brel, constituent un territoire à l’identité particulière, différente du reste de la Polynésie française et de Tahiti. Le père Emile Buchin, vicaire général de ce diocèse de Taiohae, qui ne compte que quatre prêtres en activité, est heureux de faire découvrir les Marquises aux autres pèlerins des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), mais aussi d’ouvrir aux jeunes marquisiens la possibilité de connaître d’autres réalités. « Nos jeunes prennent cela à cœur, ils sont émerveillés par tout ce qu’ils découvrent », explique le prêtre ordonné en 2006, qui vit déjà ses 7e JMJ, dont quatre comme chef de groupe.

« Aux Marquises, 90% de la population est catholique, croyante et pratiquante », précise-t-il. La foi catholique fait partie de « l’identité marquisienne », expliquent aussi les membres du groupe. Ce petit territoire entretient la mémoire d’un missionnaire breton devenu de 1973 à 1986 l’évêque de ces îles, Mgr Hervé Le Cléac’h, « honoré partout ». Il fut un ardent défenseur de la langue et de la culture des Marquises, faisant de l’Église le principal pilier de la vie locale.

« Les visiteurs et les prêtres de l’extérieur qui viennent chez nous retrouvent une foi vraiment ancrée, pratiquée », explique Tahia, qui a fait un immense voyage pour venir jusqu’à Lisbonne : « Des Marquises à Papeete, il faut déjà compter trois heures de vol, puis ensuite 21 heures de Papeete à Paris. Ensuite, depuis Paris nous avons fait un parcours vers Nevers, Lourdes, Saint-Jacques-de-Compostelle, Fatima et Lisbonne », raconte-t-elle, enthousiasmée par ses découvertes et fière de témoigner de l’identité catholique des îles Marquises auprès de jeunes étonnés de rencontrer ces pèlerins venus du bout du monde.

Nicolas, marquisien lui aussi, vit un « voyage exceptionnel », avec ses premières JMJ qui sont aussi pour lui l’occasion de sa première venue en Europe”. Voir le pape François est une démarche “très émouvante”, « ce n’est pas donné à tout le monde », raconte-t-il.  Alors, le Pape pourrait-il venir lui-même un jour visiter les îles Marquises, terre de « périphéries » par excellence? « Pourquoi pas, nous l’espérons! Chiche »!, lancent les jeunes de cette petite mais fervente délégation, rayonnante de foi et de simplicité.

JMJ : François, un pape au milieu des jeunes

Tags:
JMJ de Lisbonne
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement