Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 13 juin |
Saint Antoine de Padoue
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Cardinal Ouellet : “Revenir sur le célibat des prêtres aurait des conséquences imprévisibles”

PRÊTRE-AVEC-PAROISSIENS-FR146422A-e1686926264409.jpg

Ref:146

José Antonio Mendez - publié le 18/03/23

"Le célibat des prêtres a été très fructueux dans l’histoire et le sera toujours", a confié le cardinal canadien Marc Ouellet lors d’un entretien accordé à l’édition espagnole d’Aleteia. "La force évangélisatrice de l'Église catholique doit beaucoup au célibat des prêtres et des religieux."

Alors que la question du célibat des prêtres revient régulièrement dans les débats et discussion, le cardinal canadien Marc Ouellet, ancien préfet du dicastère pour les évêques, a répondu aux questions de l’édition espagnole d’Aleteia sur ce sujet. “Le célibat des prêtres a été très fructueux dans l’histoire et le sera toujours”, explique-t-il. “La force évangélisatrice de l’Église doit beaucoup au célibat des prêtres et des religieux. En effet, le sens du célibat comme vocation est un témoignage de l’amour absolu de Dieu.” Selon lui, “c’est aussi un témoignage de disponibilité totale à exercer le ministère comme un service désintéressé qui devient une véritable paternité spirituelle”. 

Et de reprendre : “Le Christ a appelé ses apôtres à tout quitter pour le suivre.” Accepter cet appel – et ce célibat – est donc “une confession de foi en la divinité du Christ, car seul Dieu peut exiger tant d’amour et le rendre”. “Je crois que revenir sur le célibat des prêtres aurait des conséquences imprévisibles”, assure-t-il.

La raison d’être du sacerdoce des prêtres est le service au sacerdoce des baptisés.

Plus largement, le cardinal Ouellet observe aujourd’hui trois grandes épreuves, difficultés pour les prêtres : “L’indifférence religieuse, l’échec pastoral et les soupçons sur leur vie, qui vont parfois jusqu’à l’insulte publique.” “Il y a d’abord l’indifférence religieuse car beaucoup de baptisés vivent comme si Dieu n’existait pas, ce qui rend plus difficile de trouver un sens à leur vie”, explique-t-il. Vient ensuite l’échec pastoral “car les propositions pastorales reçoivent généralement des réponses limitées et décevantes après de nombreux efforts”. Enfin, les soupçons concernant la vie et les mœurs des prêtres. “Cela peut aller jusqu’à l’insulte publique”, rappelle le cardinal Ouellet.

Et qu’en est-il concernant la place des laïcs auprès des prêtres ? “Les laïcs ont-ils quelque chose à voir avec le sacerdoce ? Cela peut sembler non, car il ne s’agit pas d’eux. Mais, en réalité, la raison d’être du sacerdoce des prêtres est le service au sacerdoce des baptisés”, résume le cardinal Ouellet. “Et ce sacerdoce des baptisés implique qu’ils participent à la diffusion de l’Esprit de l’Évangile par le témoignage de leur foi, de leur espérance et de leur charité.” Ainsi, d’après le concile Vatican II, “les laïcs font partie de l’Église comme médiateur du salut en Jésus-Christ et participent à la consécration du monde.” Il s’agit donc, pour le cardinal Ouellet, d’une question “qui devrait être posée par les laïcs”.

Tags:
Prêtre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement