Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Sainte Kateri Tekakwitha
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : convertir l’ennui en justice

ennui.jpg

OneLineStock I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 05/03/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le Carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. Aujourd’hui, Aleteia donne des pistes pour passer de l'ennui à la justice.

Régulièrement, il arrive de se sentir désœuvrés ou dans une activité monotone, avec une impression de vide, de lassitude, de mélancolie vague. Il s’agit d’une émotion d’ennui, forme atténuée du dégoût, qui peut conduire à la tristesse ou au contraire par réaction à la créativité. Qui peut mener à la paresse, à l’abattement, à la dépression ou au contraire à chercher à se donner à une autre activité plus féconde.

C’est là qu’intervient la justice, qui impose de quitter son état pour emprunter le chemin d’un don, car le travail ou l’attention aux autres éloignent l’ennui. On pense parfois que le ciel doit être bien ennuyeux, que l’éternité doit être trop longue et que l’acédie, paresse spirituelle, doit nous gagner, alors que le ciel est par nature le lieu même de la justice, où chacun ne vit plus que pour l’autre et où la sainteté ruisselle de ses béatitudes qui nous remplissent de bonheur. Si l’amour est toujours actif, le Royaume est bien l’état où nous passons beaucoup de « temps », et donc sans ennui, à aimer Dieu et les autres de façon parfaite.

Nous savons que si nous sommes sur-occupés, nous aimons parfois un peu d’ennui, conçu comme repos. Un enfant ne doit-il pas connaître des moments d’ennui qui stimulent sa créativité ? Mais la justice veut occuper tout notre espace aux trois sens de cette vertu : suivre ce qui est droit, conforme au bien, être dans un équilibre de vie parfaite entre nous, et être ajusté à Dieu, ce qui veut dire être saint. Commençons donc à nous exercer à la justice ici-bas, alors il ne peut qu’y avoir que du bonheur, selon ce que dit la quatrième Béatitude : « Bienheureux les affamés et assoiffés de justice, ils seront rassasiés ». On n’est pas près de s’ennuyer dans le Royaume, et même ici-bas puisqu’il commence sur la terre !

Tags:
Carême
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement