Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 13 juin |
Saint Antoine de Padoue
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Ce qu’Olivia, 3 ans, ne manquerait pour rien au monde chaque matin

Garota de 3 anos abraça o sacrário

Cortesia

Benito Rodríguez - Bérengère Dommaigné - publié le 03/03/23

Avec toute la pureté et la simplicité d’une enfant de trois ans, chaque matin, Olivia va embrasser le tabernacle qui se trouve dans l'église de son école avant d’aller en classe.

C’est une église assez grande et lumineuse, avec des peintures de style byzantin et qui se trouve au sein de l’école Stella Maris de Madrid, la capitale espagnole. Là-bas, chaque matin de la semaine, éparpillés sur les nombreux bancs, quelques parents viennent y prier en silence avant d’attaquer leur journée ou après avoir déposé leurs enfants. C’est le cas de Jaime, le jeune papa d’Olivia 3 ans et de Felipe 2 ans, dont la femme Beatriz attend d’ailleurs leur troisième enfant. Pour eux, mettre Jésus au centre de leur journée est fondamental. Aussi chaque matin, en allant déposer Olivia à l’école, il l’emmène d’abord prier quelques minutes à la chapelle. 

WhatsApp-Image-2023-02-28-at-13.47.31.jpeg
Le sourire d’Olivia lorsqu’elle fait un câlin à Jésus.

Et la petite fille a bien compris l’importance de la prière. Chaque matin, de ses petits pas rapides, Olivia court embrasser le tabernacle avec tendresse et force, ce qui bouleverse toujours ceux qui prient à ce moment-là. Il faut dire que le tabernacle a une place toute spéciale : à droite de l’autel, il est de la taille d’un homme et décoré de rouge et d’or, couleurs du feu de la foi. Quand un jour, un papa, ému, a demandé à Olivia “Qui est là ?” en désignant le tabernacle, le visage de la petite fille s’est illuminé avant de répondre de sa voix cristalline : “Jésus !”

WhatsApp-Image-2023-02-28-at-13.47.31-3.jpeg
Olivia et son papa.

Dieu, le centre de cette famille

Et Jaime, son papa, de confier à son tour : “J’ai été élevé dans une famille catholique, mais ni à la maison ni à l’école (religieuse), je n’ai appris à manifester une telle admiration, un tel respect et tant d’amour pour le miracle de l’Eucharistie. Je veux que mes enfants aient une approche plus naturelle et qu’ils puissent avoir une intuition plus profonde de ce qu’est ce mystère : la grandeur de Dieu se transformant en un petit morceau de chair et qui attend dans le tabernacle de l’Église pour chacun de nous.” Jaime et son épouse ont ainsi instauré un rituel simple et efficace : “Dieu doit être la première pensée au réveil et la dernière avant de s’endormir, il faut aussi rendre grâce au Seigneur dans la journée, essayer de méditer la Parole, bénir la table… et surtout parler beaucoup de Jésus.” Un beau programme de vie qui porte déjà de beaux fruits. Car rien qu’en voyant la petite Olivia embrasser le tabernacle chaque matin, nombreux sont les parents qui ressortent de l’église bouleversés.

Tags:
EspagneEucharistieFamilleFoitabernacle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement