Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Saint Constantin Ier le Grand
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

“Nous ne devons pas attendre d’être parfaits” pour évangéliser, assure le Pape

Pope-Francis-General-Audience-Paul VI HALL

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 11/01/23 - mis à jour le 02/08/23

Lors de l’audience générale qui s’est tenue le mercredi 11 janvier, le pape François a encouragé les catholiques à se lancer dans leur mission d’évangélisation.

Pour évangéliser, “nous ne devons pas attendre d’être parfaits”, a lancé le pape François le mercredi 11 janvier lors de l’audience générale. Le Pape a entamé ainsi un nouveau cycle de catéchèse, sur “la passion pour l’évangélisation”. Il a notamment souligné que l’annonce de l’Évangile commence “aujourd’hui, là où nous vivons”.

Le Pape a tenu à rappeler la distinction entre l’évangélisation qui est un devoir pour les chrétiens, et le prosélytisme. “Les deux choses n’ont rien à voir”, a-t-il enseigné en citant son prédécesseur Benoît XVI : “L’Église ne fait pas de prosélytisme. Elle se développe plutôt par attraction”. En effet, l’évangélisation consiste à annoncer le Christ, et ce par tous les moyens. 

L’évangélisation part du regard de Jésus qui considère “chaque personne avec miséricorde et prédilection”. Pour le Pape, il est nécessaire de faire de même et de chercher à se rapprocher en particulier de la personne qui s’est éloignée du Christ ou qui ne le connaît pas : “Combien de fois étiquetons-nous les gens par ce qu’ils font ou pensent !” “Tout homme est aimé de Dieu, a-t-il affirmé. Même ce misérable ? Oui, même ce misérable. En fait, (Jésus) est venu pour ce misérable”, a-t-il assuré.

L’évangélisation est l’oxygène de la vie chrétienne

Par conséquent, l’Église se doit d’être ouverte, voire extravertie, selon François. “Lorsque la vie chrétienne perd de vue l’horizon de l’annonce, a-t-il averti, elle tombe malade : elle se referme sur elle-même, elle devient autoréférentielle, elle s’atrophie. Sans zèle apostolique, la foi se dessèche.” La mission en revanche “est l’oxygène de la vie chrétienne”, a ajouté le Pape qui a fustigé “les chrétiens fermés qui ne pensent pas aux autres”.

Le pape François a encouragé les fidèles à se lancer dans cette mission, en se mettant à égalité avec les autres, et surtout à faire le premier pas. Un chrétien qui reste “assis à attendre que les gens viennent”, est en quelque sorte un chrétien en léthargie. Et cette mission, selon le Pape, ne demande pas nécessairement de partir en des terres inconnues. Au contraire, elle débute au plus proche de soi, dans notre vie quotidienne, “là où (l’on) vit, avec les gens (que l’on) connaît”.

Il s’agit moins de chercher à convaincre que de témoigner. En effet, selon François, c’est “en témoignant chaque jour de la beauté de l’Amour qui nous a regardés et relevés”, que nous parviendrons à évangéliser. Ce sera “cette beauté qui convaincra les autres, pas nous”, a-t-il conclu.

Tags:
Audience généraleÉvangélisationPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement