Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Temps d’Avent, grand ménage et retrouvailles

Parents-et-enfants-devalt-la-crèche-e1669907061553.jpg

Philippe Lissac / Godong

Xavier Patier - publié le 01/12/22

L’Avent, ce temps du ménage intérieur, est aussi celui des retrouvailles, suggère l’écrivain Xavier Patier. Les retrouvailles avec nos parents et nos amis du Ciel, dans une communion de prière où les familles, dans l’attente de Noël, se réunissent au complet autour de la crèche.

Le grand ménage de printemps, quand après leur hibernation nos maisons ouvrent leurs fenêtres, quand les oiseaux reprennent du service, quand l’herbe pousse et que, miracle, nous découvrons que l’air est devenu plus tiède dehors que dedans, ne doit pas nous faire oublier le grand ménage de fin d’automne, lessive intérieure à grande eau du début de l’année liturgique : c’est le temps de l’Avent. Comme au printemps, il faut ouvrir portes et fenêtres. Mais ce sont nos portes et nos fenêtres intérieures que nous ouvrons sur le monde invisible. Ce sont nos cœurs qui passent à la lessive. L’heure est au dépouillement joyeux.

La prière des anciens

Pour un homme de ma génération, l’Avent est de plus en plus le moment où les morts viennent nous visiter. En installant la crèche, nous mettons à jour l’inventaire de ces proches disparus qui, mystérieusement, se tiennent près de nous et nous disent où placer les santons. Ils seront présents à Noël pour fêter comme autrefois la naissance de Jésus loin des tracas extérieurs devenus dérisoires. La fureur du monde se tait devant la crèche, remplacée par la prière des anciens. Les familles sont enfin réunies au complet.

À Noël, le silence sera plus éloquent que les bavardages. Et nous savons qu’ils seront là.

Parvenus à l’âge où nous avons davantage d’amis au ciel que sur la terre, il est bon de les savoir si proches. Il y a ceux qui ont vécu une longue vie, qui ont accompagné nos enfances il y a bien longtemps, peuplant ce paradis perdu qui avait le goût du ciel, et aussi ceux que la mort a surpris jeunes, les préservant de la vieillesse, et que nous sommes étonnés de ne pas voir en chair et en os. Nous n’en parlons jamais, non par pudeur, mais parce que nous ne trouverions pas les mots. Avec eux nulle communication : de la communion. À Noël, le silence sera plus éloquent que les bavardages. Et nous savons qu’ils seront là. Il n’est pas de trop de s’y préparer pendant quatre semaines.

Tags:
AventFamillePrière
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement