Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 22 février |
Bienheureuse Isabelle de France
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Votre cadeau de l’Avent du 1er décembre : un surprenant conseil de Thérèse d’Avila

Calendrier de l'Avent Aleteia

Createvil I Shutterstock / Montage Canva

La rédaction d'Aleteia - publié le 30/11/22

Chaque jour de l’Avent, Aleteia réserve à ses lecteurs une jolie surprise. Une prière, un conte, un chant et plein d’autres pépites pour égayer votre journée et vous accompagner joyeusement sur le chemin de Noël.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Aujourd’hui, laissez-vous guider par un conseil très simple de sainte Thérèse d’Avila pour illuminer votre quotidien chaque jour de l’Avent. Dans le Chemin de perfection, la mystique espagnole du XVIe explique que la chose la plus importante à faire pendant le temps d’attente de Noël, c’est de tourner son cœur vers la présence de Dieu qui est déjà en nous. Cette Présence est mystérieusement déjà là ! Ici et maintenant :

Se rendre attentif à Celui qui est déjà là !

« Si on parle, tâcher de se rappeler qu’il y a en nous-même quelqu’un à qui parler ; si on écoute, se rappeler qu’on doit écouter Celui qui nous parle de plus près. Enfin, songer que nous pouvons, si nous le voulons, ne jamais nous éloigner d’une si bonne compagnie et regretter de laisser parfois longtemps seul notre Père, qui a besoin de nous ; si possible, souvent dans la journée ; sinon, quelquefois. Quand cette habitude sera prise, vous y gagnerez tôt ou tard. Lorsque le Seigneur vous l’aura accordée, vous ne voudrez l’échanger contre aucun trésor. » (Chemin de perfection).

Veiller dans l’attente de Celui qui vient, c’est se rendre attentif à la présence de Celui qui est déjà là ! Une vérité qu’il est facile d’ignorer, comme c’était le cas de sainte Thérèse :

« Cela fut obscur pour moi pendant un certain temps. Je comprenais bien que j’avais une âme, mais ce que méritait cette âme, qui l’habitait, je ne le comprenais point ; mes yeux, pour ne pas voir, étaient sans doute bouchés par les vanités de la vie. Il m’est avis que si j’avais compris, comme je le fais aujourd’hui, qu’en ce tout petit palais qu’est mon âme habite un si grand Roi, je ne l’aurais pas laissé seul si souvent, je me serais tenue de temps en temps auprès de Lui, et j’aurais fait le nécessaire pour que le palais soit moins sale » (Chemin de perfection).

Mais concrètement, comment se tourner régulièrement vers cette présence intérieure de Dieu ? Un des moyens très simples, suggéré par le frère carme Anthony-Joseph Pinelli est de choisir un verset de l’Écriture, de préférence un verset en « tu », à adresser à Dieu tout au long de la journée (dès qu’on a précisément 5 secondes) un verset de psaume :
« Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route » (Ps 118, 105) ;
« Écoute, Seigneur, je t’appelle ! Pitié ! Réponds-moi ! » (Ps 26, 7) ;
« Tu es mon Dieu ! je n’ai pas d’autre bonheur que toi » (Ps 15, 2).

Pour aller plus loin, suivez la retraite en ligne de l’Avent avec les saints du Carmel.
Tags:
AventNoël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement