Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Ce pays d’Asie qui rêve d’accueillir les JMJ de 2027

KOREA CHURCH

By Nghia Khanh | Shutterstock

Une église de Séoul en Corée du Sud.

Cécile Séveirac - publié le 04/11/22

L'archevêque de Séoul (Corée du Sud), Mgr Peter Chung Soon-Taick, a déclaré récemment vouloir accueillir les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse et a soumis la candidature de son diocèse au Vatican.

Les prochaines JMJ prendront-elle place sur le continent asiatique ? C’est en tout cas la volonté affichée par Mgr Peter Chung Soon-Taick, archevêque de Séoul : « Nous voulons amener les Journées Mondiales de la Jeunesse à Séoul en 2027. Nous présentons notre candidature pour être le diocèse qui accueillera le rassemblement mondial des jeunes avec le Pape lors de l’édition qui suivra celle Lisbonne », a déclaré fin octobre le prélat. 

Une démarche qui s’inscrit dans la volonté de l’Église de Corée du Sud de donner un souffle nouveau à la jeunesse catholique du pays, la génération des moins de trente ans étant très peu investie. Et ce malgré un taux de conversion au catholicisme stupéfiant ces dernières années : en 2018, on comptait 5.8 millions de catholiques contre 3.9 en 1999, soit une augmentation de 50% en 20 ans, conférant à la Corée du Sud le surnom de « tigre asiatique de l’Église ». 

Une excellente occasion de fédérer les jeunes autour d’un projet, en en faisant des protagonistes.

Parmi les facteurs d’explication, la peur de l’échec scolaire figure au premier rang. Les jeunes sud-coréens subissent en effet une très forte pression dans leurs études, et ce dès l’école primaire. Les places se paient cher à l’université et la concurrence est d’une rudesse extrême. « Même parmi les parents catholiques, certains découragent leurs enfants d’assister aux activités pastorales, et les contraignent à aller suivre des cours extrascolaires pour étudier encore plus », explique Mgr Chung. Il y a là pour ce dernier un véritable défi éducatif. 

Pour ne rien arranger, le pays subit par ailleurs une véritable crise démographique avec un fort taux de vieillissement de la population : le taux de natalité de la Corée du Sud est le plus bas du monde avec 0.8 enfants par couple, un chiffre encore plus bas qu’au Japon. Conséquence : la fréquentation de la jeunesse dans les églises diminue drastiquement. Les JMJ constitueraient donc un tournant pour Séoul, car « leur préparation pourrait devenir une excellente occasion de fédérer les jeunes autour d’un projet, en en faisant des protagonistes. »

Tags:
CoréeJMJ
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement