Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Saints Côme et Damien
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces peurs qui empêchent de recevoir chez soi (et comment les surmonter)

shutterstock_605296583.jpg

Jack Frog I Shutterstock

Cecilia Pigg - publié le 10/09/22

Vous aimeriez accueillir des invités chez vous, mais vous ne vous sentez jamais prêt ou en mesure de le faire ? Voici quelques réflexions pour surmonter ces appréhensions.

Il peut arriver de penser que pour recevoir des personnes chez soi, il faut une maison spacieuse, parfaitement rangée et décorée avec goût, qu’il est indispensable d’être un parfait cordon bleu, d’avoir des talents d’orateur ou de conteur d’histoires. Toute cette pression accumulée peut empêcher d’inviter chez soi… en toute simplicité ! Voici quelques astuces pour changer votre façon de penser et vous débarrasser de vos craintes et appréhensions.

« Ma maison n’est pas assez belle »

Avez-vous un endroit où vivre ? Peu importe qu’il s’agisse d’un studio ou d’un manoir de quatre étages. Si vous pouvez y vivre, vous pouvez inviter des personnes chez vous. S’il existe des « obstacles » qui vous empêchent d’accueillir chez vous, ceux-ci sont probablement plus importants dans votre esprit qu’ils ne le sont dans la réalité. La plupart des gens ne remarqueront pas, par exemple, que vos couverts ne sont pas parfaitement assortis, que vous n’avez pas encore décoré le mur de votre couloir ou que vous n’avez pas dépoussiéré l’étagère à épices. 

Inviter quelqu’un dans votre espace de vie, surtout s’il s’agit d’une personne que vous ne connaissez pas bien, requiert d’accepter une certaine vulnérabilité. Partager votre maison avec elle pendant quelques heures implique que vous partagiez bien plus de vous-même que vous ne le feriez dans un lieu public. Et cette vulnérabilité est un cadeau qui vous permet de vous dépasser et de bénir la personne qui le reçoit.

« Je ne cuisine pas bien », « je ne sais pas distraire les autres »

Vous ne pensez pas être un fin cuisinier ? Vous n’avez pas un talent d’orateur pour entretenir vos invités ? Relaxez-vous : votre conjoint ou une amie pourraient vous préparer une petite entrée ou un dessert, et sachez que la conversation ne dépendra pas que de vous ! Concentrez-vous sur vos points forts et sur les compétences que vous pouvez mettre en avant en tant qu’hôte. Sans doute aimez-vous prendre le temps d’apprendre à connaître les gens, en leur posant des questions sur leur vie et en les écoutant avec bienveillance. Peut-être êtes-vous capable de créer une ambiance chaleureuse par votre sourire, votre gentillesse et votre amabilité, faisant en sorte que tout le monde autour de vous se sente instantanément à l’aise. 

Réfléchissez à la manière dont vous pouvez servir au mieux ceux que vous invitez, avec vos propres talents. L’hospitalité est un moyen d’aimer et de servir les autres. Et plus vous vous concentrerez sur vos invités, en faisant en sorte qu’ils se sentent accueillis, moins vous aurez de temps pour considérer vos propres défauts – qu’ils soient réels ou imaginaires. 

« Pourquoi les gens choisiraient-ils de passer du temps ici alors qu’il y a tant d’autres choses à faire ? »

Pour certains, votre invitation pourrait signifier beaucoup. Par exemple, pour une nouvelle famille qui vient de s’installer dans votre ville, ou pour une voisine âgée, ou encore pour le curé de votre paroisse. Les hommes ont été créés pour être en communion, avec Dieu et avec les autres. Dans une certaine mesure, nous avons donc tous besoin d’être avec d’autres personnes. Inviter quelqu’un que vous ne connaissez pas bien exige une certaine vulnérabilité, mais cela demande aussi d’être altruiste, sans se soucier du résultat. 

Offrez votre hospitalité, tout en sachant aussi qu’elle peut être rejetée. Vos invités potentiels peuvent décliner votre invitation, et vous ne saurez pas pourquoi. Ils peuvent avoir des soucis de santé, ou être très occupés. Ou alors, il est possible qu’ils n’aient tout simplement pas envie de passer du temps avec vous. Mais, comme pour tous les cadeaux et pour tous les actes d’amour : il vaut mieux essayer et échouer que de ne pas essayer du tout.

En fin de compte, l’hospitalité est une façon d’être le Christ pour les autres. Partager un dîner et apprendre à connaître une nouvelle personne, c’est une façon de l’aimer. Ayez du courage et envoyez vos invitations ! 

Tags:
maison
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement