Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Saint Pierre Damien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Au Vietnam, football et synodalité font bon ménage

Article réservé aux membres Aleteia Premium
FOOTBALL-shutterstock_1931107940.jpg

Shutterstock I Natee K Jindakum

La rédaction d'Aleteia - publié le 25/07/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 25 juillet 2022

1 – Au Vietnam, football et synodalité font bon ménage
2 – « L’évêque idéal n’existe pas », assure sœur Yvonne Reungoat
3 – Le voyage du Pape au Canada, un triple message pour l’Eglise de demain

1Au Vietnam, football et synodalité font bon ménage

Tous les lundis et vendredis après-midi, le père Joseph Pham Huu Quang quitte sa paroisse et conduit sa moto sur 30 km jusqu’au stade de Tay Loc, dans la province de Thua Thien Hue, au Vietnam. Vêtu de chaussures de football et d’un t-shirt bleu, il discute avec d’autres prêtres avant leur séance d’entraînement de 90 minutes. Le prêtre de 38 ans et ses coéquipiers font partie de l’équipe « Clergy Hue », l’une des 20 équipes qui participent à la « Coupe nationale synodale », un tournoi de football organisé par les évêques vietnamiens, qui se déroulera de juillet à octobre. « De nombreux prêtres ont dit qu’ils ont maintenant un regain d’énergie pour faire du travail pastoral depuis qu’ils ont commencé à assister aux séances de football. Ils ont dit qu’ils apprennent de précieuses leçons de synodalité, qu’ils suivent ce que leur entraîneur leur demande, discutent des plans ensemble, travaillent en étroite collaboration, s’écoutent les uns les autres et se réconfortent mutuellement lorsqu’ils sont déprimés », rapporte UCANews. 

UCANews, anglais

La religieuse bretonne Yvonne Reungoat est une des trois femmes qui va participer désormais au processus de sélection des nouveaux évêques au sein du Dicastère pour les évêques. La salésienne de 77 ans a été interrogée sur le sens qu’elle compte donner à ces nouvelles responsabilités par le site catholique espagnol Vida Nueva Digital. Elle explique qu’une présence de femmes au Dicastère pour les évêques est un « pas en avant » nécessaire pour permettre d’avoir « une vision partagée et avec des sensibilités complémentaires ». La sensibilité féminine, explique-t-elle, « part de l’intuition, de l’attention pour aller un peu plus loin et plonger dans la réalité ». Pour elle, les femmes doivent prendre leur place dans l’Église et pour cela mettre en avant leurs spécificités, sans « s’imposer » mais  en profitant « des fissures qui existent ». Concernant son nouveau travail, elle considère que « l’évêque idéal n’existe pas » et qu’il doit avant tout être un « pasteur proche des personnes qui lui sont confiées ». Il doit aussi avoir « la capacité d’écouter », insiste-t-elle, reconnaissant que ces responsabilités peuvent être effrayantes et décourager les candidats. 

Vida Nueva Digital, espagnol

3Le voyage du Pape au Canada, un triple message pour l’Église de demain

Le voyage du pape François au Canada est un « pèlerinage pénitentiel, dédié aux autochtones canadiens mais capable de parler bien au-delà des frontières de ce pays », affirme un article publié par l’agence de presse italienne Askanews. Le texte souligne que la détermination du pontife à faire ce déplacement, malgré sa mobilité de plus en plus réduite en raison de certains problèmes de santé, montre à quel point il a été touché par les délégations autochtones qui sont venues lui rendre visite au Vatican entre mars et avril. À cette occasion, elles avaient partagé l’histoire des violences et abus subis dans les pensionnats gérés par l’Église et l’assimilation culturelle forcée qu’ils avaient alors dû endurer. L’article explique ensuite qu’il y a trois points que le Pape veut développer lors de ce voyage. Le premier est qu’il veut étendre la reconnaissance des méfaits de l’Église envers les populations autochtones au-delà de l’Amérique latine, où il s’était concentré jusqu’à présent, par exemple avec le synode sur l’Amazonie en 2019 ou avec ses excuses envers les populations autochtones en Bolivie en 2015. Le second message souligne le lien étroit entre le « soin de la diversité culturelle et le soin de la maison commune ». Enfin, ce voyage est l’occasion de souligner « le sens le plus authentique de l’évangélisation », c’est-à-dire de montrer « un visage de l’Église catholique qui est loin d’une conception égocentrique, attentive uniquement à la liturgie et au droit canon, mais plutôt soucieuse, avec les femmes et les hommes de bonne volonté, du bien commun ». 

Askanews, italien

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CanadaÉvêqueFootballPape FrançoisSynodevietnamVoyage
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement