Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les chrétiens d’Iran contraints à la clandestinité ?

Iranian Christian women – ar

© ATTA KENARE / AFP

Une église arménienne de Téhéran (Iran).

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/05/22

En partenariat avec Aleteia, l’Aide à l’Église en détresse (AED) propose un cycle de visioconférences sur "l’actualité des chrétiens dans le monde", une manière d’éclairer les consciences sur les situations délicates qu'ils rencontrent à travers le monde. La prochaine, lundi 30 mai à 20h30, sera consacrée à l’Iran.

Délicate question que celle des chrétiens d’Iran. République islamique depuis 1979, l’Iran admet les minorités chrétiennes historiques tout en exerçant sur elles une pression continue. Les chrétiens qui vivent en Iran, qui représentent moins de 1% de la population, sont soumis à deux statuts bien différents. Il y a d’un côté les chaldéens et les arméniens, qui appartiennent à des Églises officiellement reconnues, qui ont la liberté de culte dans la mesure où il y a des églises et que la messe y est célébrée. Ces deux communautés ne se mélangent pas aux musulmans et ne font pas de prosélytisme. Si ces chrétiens peuvent se rendre à l’église il ne s’agit néanmoins pas de liberté religieuse au sens où on l’entend en France.

Se convertir est un délit

Et la situation est encore toute différente pour les chrétiens d’autres confessions qui n’appartiennent pas à ces deux Églises historiques, les catholiques latins et les protestants évangéliques notamment. La conversion étant interdite en Iran, les difficultés et les risques sont très importants pour les Iraniens qui deviennent chrétiens ou qui sont nés de parents convertis. Se convertir est un délit, de même qu’il est interdit pour une femme musulmane d’épouser un chrétien.

Alors comment les chrétiens vivent-ils en Iran ? Quel rôle peut jouer l’Église dans le pays ? Comment les chrétiens peuvent-ils trouver leur place dans la société iranienne ? Pour mieux comprendre la situation des chrétiens d’Iran et la clandestinité à laquelle ils sont souvent contraints, Marie, une chrétienne iranienne (son prénom a été changé, ndlr), témoignera lors d’une visoconférence inédite qui aura lieu en ligne le lundi 30 mai, à 20h30. Inscrivez-vous gratuitement à la visioconférence et vous recevrez un lien permettant de la suivre en direct sur Zoom.

En partenariat avec

Logo AED

Tags:
AEDIranLiberté religieusePersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement