Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Dieu m’a regardé et m’a dit : “Aujourd’hui c’est ton jour”

RODRYGO

GABRIEL BOUYS / AFP

Rodrygo Goes celebra su gol

Louis du Bosnet - publié le 08/05/22

Rodrygo Goes, principal artisan de la victoire du Real Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions face à Manchester City, a rendu grâce au Seigneur pour sa performance XXL.

Le 28 mai prochain, le Stade de France de Saint-Denis accueillera la prochaine finale de Ligue des Champions de football qui opposera les Anglais de Liverpool aux Espagnols du Real Madrid. Pour se hisser si haut dans la compétition, les Madrilènes ont fait fi des éléments contraires en demi-finale, face à Manchester City. Après avoir perdu à l’aller 4-3, puis avoir été menés 1-0 sur leur pelouse, les joueurs de l’ex-Parisien Carlo Ancelotti ont bénéficié d’un sacré coup de pouce de la part de l’un de leurs coéquipiers. 

Entré en jeu à la 68e minute, le Brésilien Rodrygo Goes, qui cette saison entre dans la rotation madrilène sans pour autant être un titulaire indiscutable, a surpris son monde. D’abord, en égalisant à une minute de la fin du temp réglementaire. Puis, deux minutes plus tard, en réalisant un doublé, synonyme de prolongation entre les deux formations et donc motif d’espoir pour son club, en vue d’une qualification. Une qualification finalement validée par l’incontournable Français Karim Benzema, prétendant de choix au prochain Ballon d’Or, la plus haute récompense individuelle en matière de football. 

« Dieu m’a m’a dit que ça allait être mon jour »

A la fois héros et sauveur de son club dans cette soirée qui à n’en pas douter est déjà passée à la postérité, Rodrygo a attribué sa performance XXL, au Christ. « Je ne peux pas expliquer ce qui s’est passé. Je n’ai pas les mots. Dieu m’a regardé et il m’a dit que ça allait être mon jour », a-t-il confié, gagné par l’émotion, à la télévision espagnole à la fin de la rencontre. 

Une belle façon de rendre grâce, qui pourrait bien en appeler d’autres. Car avec ce doublé, auquel avaient précédé d’autres prestations encourageantes les semaines précédant Real-City, le Brésilien a pris une nouvelle envergure. Logiquement, son statut de « super sub » (super remplaçant, en français) peut lui permettre de prétendre, dans un avenir proche, de gagner en temps de jeu, voire de s’imposer dans les prochains mois comme un titulaire indiscutable au Real. 

Par ailleurs, chez lui au Brésil, où le pays est roi, son match de rêve n’a échappé à aucun inconditionnel de foot. A commencer par Tite le sélectionneur national qui a commencé son travail de prospection pour établir la liste des joueurs qu’il emmènera avec lui au Qatar, à la fin de l’année, pour y disputer la prochaine Coupe du Monde. A ce rythme-là, Rodrygo (auteur d’un but en cinq matches avec la sélection auriverde, peut dormir sur ses deux oreilles.

Tags:
EspagneFootball
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement