Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

« Éveille-toi, ô toi qui dors ! »

1920px-champaigne_-_le_christ_mort_couchc3a9_sur_son_linceul-e1650154633169.jpg

Véronique Fayet - publié le 16/04/22

Le Samedi saint est le jour du silence. Mettrons-nous à profit ce « Grand Silence » pour entendre le cri des Français en colère qui demandent plus de respect et plus de justice, demande Véronique Fayet.

Dans le grand silence du Samedi saint, cette interpellation retentit du fond de l’abîme. Dieu se tait, Dieu est mort dans la chair, mais Jésus descend à la rencontre d’Adam et Ève, à la rencontre de tous ceux qui sont dans les ténèbres, les brebis perdues qu’Il ne cesse de chercher. Dieu dans son amour fou ne veut pas que nous restions captifs du Royaume des ténèbres. Il envoie son propre fils prendre par la main tous ceux qui étaient perdus. L’office des lectures de ce jour nous permet d’entendre le cri bouleversant de Jésus qui s’adresse à Adam mais aussi à nous, aujourd’hui : « Vois les crachats sur mon visage… vois les soufflets sur mes joues… vois la flagellation sur mon dos… vois mes mains solidement clouées… c’est pour toi qui est sorti du jardin, que j’ai subi cela ! »

Dans le silence de cet entre-deux tours de l’élection présidentielle, entendrons-nous le cri de ceux qui ont manifesté leur colère dimanche dernier ?

Dans le silence de cet entre-deux tours de l’élection présidentielle, entendrons-nous le cri de ceux qui ont manifesté leur colère dimanche dernier ? Il y a ceux, très nombreux, qui ne veulent plus voter et ne s’inscrivent même pas sur les listes électorales. Et il y a tous ceux qui ont voté pour des candidats qui faisaient écho à leur colère par des propositions populistes et donc séduisantes. Ils sont plus de 60% si l’on compte les électeurs de Jean Lasalle, le Béarnais « anti-système » qui porte le cri des ruraux. Ces électeurs ne sont pas des « extrémistes » — cette caricature serait trop simple — mais des personnes en colère qui se sentent oubliées, déclassées, méprisées par une classe politique qui les surplombe. Ils veulent aussi plus de justice, plus de fraternité…

Profitons de ce week-end pascal pour tenter d’écouter avec empathie ces cris de colère, pour tenter de discerner lequel des deux candidats en présence sera le plus attentif à ces électeurs perdus et inquiets. Lequel des deux saura répondre à leur attente de considération, de respect, de justice ? Lequel des deux aura le désir profond et le talent de rassembler ces blocs qui s’affrontent ? Lequel des deux saura nous redonner le goût de vivre ensemble en prenant résolument le parti de la fraternité et en s’appuyant sur ce qu’il y a de meilleur et de plus généreux dans notre beau pays ? 

Tags:
PrésidentielleSemaine sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement