Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 02 octobre |
Saints Anges gardiens
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Nouveau coup dur pour l’Église catholique souterraine chinoise

Article réservé aux membres Aleteia Premium
NOTRE-DAME-DE-CHINE-ciric_226704.jpg

P.RAZZO/CIRIC

Messe dominicale dans l'église Notre Dame de Chine, Paris.

La rédaction d'Aleteia - publié le 12/04/22 - mis à jour le 12/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 12 avril 2022

1 – ​​Le tombeau du patriarche Joseph vandalisé à Naplouse
2 –  Nouveau coup dur pour l’Église catholique souterraine chinoise
3 – Faut-il rémunérer les parents qui s’occupent de leurs enfants à domicile ?
4 – Le catholicisme est en progrès en République tchèque
5 – Pendant que leurs animaux dorment, des bergers du Lesotho vont à l’école

1Nouveau coup dur pour l’Église catholique souterraine chinoise

C’est à bord d’un avion que Mgr Shao Zhumin, évêque de Wenzhou, a été emmené par les autorités chinoises hors de son diocèse le 7 avril. Le prélat fait partie de l’Église en Chine reconnue par le Vatican mais pas par Pékin. Et ce n’est pas la première fois qu’il se fait arrêter. En novembre 2021, il avait passé plusieurs jours en prison sans aucun motif réellement valable. Les fidèles du diocèse ont confié à AsiaNews leur inquiétude et ont expliqué que leur évêque avait probablement été enlevé pour les empêcher de célébrer les offices de la Semaine sainte. Mais Wenzhou n’est pas le seul diocèse où les hostilités de Pékin se manifestent continuellement, celui de Xuanhua a aussi été touché, et dix religieux ont été emmenés de force. Mort en 2018, l’évêque de ce diocèse, Mgr Zhao, se cachait depuis une dizaine d’années pour éviter des problèmes avec les autorités. À la recherche de sa sépulture, l’État aurait même torturé un autre prélat pour obtenir des informations sur l’évêque clandestin.

Asia News, italien

En Cisjordanie, des Palestiniens ont saccagé la tombe du patriarche Joseph, près de Naplouse, rapporte le magazine Terre Sainte. Naftali Bennett, Premier ministre israélien, s’est ému de cette destruction sur Twitter : « Ils ont brisé la pierre tombale sur la tombe, incendié des pièces dans l’enceinte – en voyant les photos j’ai été choqué ». Le tombeau de Joseph, l’un des douze fils de Jacob, se situe dans une zone contrôlée par l’autorité palestinienne. Les responsables palestiniens ont immédiatement condamné le saccage, assurant que la tombe serait rénovée rapidement. Cet acte de vandalisme intervient dans un contexte de graves tensions entre Israéliens et Palestiniens. Une série d’attaques terroristes en Israël a déjà causé la mort de 14 personnes.

Terre Sainte, français

3Faut-il rémunérer les parents qui s’occupent de leurs enfants à domicile ?

Matt Bruenig est le fondateur de People’s Policy Project, un groupe de réflexion qui se concentre sur la recherche et la défense d’idées politiques progressistes. Il a publié dans le New York Times un essai sur la problématique des rémunérations des parents qui s’occupent de leurs enfants eux-mêmes à domicile. Alors que dans la plupart des pays d’Europe les parents peuvent soit placer leurs enfants dans des crèches largement subventionnées soit recevoir une aide financière de l’État, les parents aux États-Unis ne disposent souvent ni de l’un ni de l’autre choix. Dans l’État de New-York, un plan a été mis en place pour aider les crèches, mais les familles ne disposent toujours pas d’une aide pour s’occuper de leurs enfants (un problème quand on sait que le coût d’un enfant sur un an à New-York revient à 15.000 dollars). Le plan actuel que le président Joe Biden essaie de faire passer ne propose pas non plus de solution à ce souci. Matt Bruenig fait aussi référence aux militantes féministes qui insistent pour que le travail à domicile soit rémunéré car autrement générateur d’inégalités, le travail de « mère au foyer » étant un travail qui mérite un salaire.

The New York Times, anglais

4Le catholicisme est en progrès en République tchèque

Dans un entretien au journal tchèque Lidove Noviny, le cardinal tchèque Dominik Duka, 79 ans, explique que la situation du catholicisme en République tchèque est meilleure qu’en apparence. Alors qu’au XXe siècle l’Église catholique a vu partir un quart de ses ouailles vers l’Église hussite et les Églises protestantes ou vers l’indifférence religieuse, les années écoulées ont montré des signes encourageant, avec une augmentation de la proportion de catholiques lors du dernier recensement. La résolution des problèmes de droits de propriété de la cathédrale Saint-Guy de Prague, et le rapatriement du corps du cardinal Beran, mort en exil à Rome en 1969, ont constitué deux avancées importantes. L’archevêque de Prague, toujours en poste bien qu’il ait atteint la limite des 75 ans en 2018, revient aussi sur l’offensive russe en Ukraine et la nécessité d’une solidarité occidentale vis-à-vis des Ukrainiens. Il se montre convaincu que le pacifisme ne résoudra pas la guerre actuelle. Si la France, par exemple, « a pu être envahie aussi rapidement par Hitler, c’est parce qu’elle n’était pas du tout préparée ». Aujourd’hui, « l’Europe ne peut pas se séparer des États-Unis », explique-t-il, en saluant la récente visite du président Joe Biden en Pologne.

Katholisch.de, allemand

5Pendant que leurs animaux dorment, des bergers du Lesotho vont à l’école

Tous les soirs de la semaine, dans le petit village montagneux de Semonkong, dans le centre du Lesotho, l’école de nuit du Bon Pasteur se remplit de dizaines de gardiens de troupeaux qui s’entassent dans les salles de classe pour suivre les cours dispensés par les Sœurs du Bon Pasteur du Québec. Parmi eux se trouve Thabo Kobo, âgé de dix-sept ans. « Je voulais continuer à étudier, mais mes parents ne pouvaient pas me le permettre », dit-il, expliquant qu’il a abandonné l’école à l’âge de 12 ans afin de chercher un emploi pour soutenir sa famille. Après être devenu gardien de troupeau dans un village voisin, il s’est inscrit aux cours du soir des Sœurs pour poursuivre son instruction et espérer « réaliser [son] rêve de devenir un jour comptable ». Les sœurs ont fondé l’école en 2003, précisément pour aider les gardiens de troupeau et les bergers à poursuivre leurs études. Kobo fait partie des milliers de garçons de cette nation d’Afrique australe de plus de deux millions d’habitants qui bénéficient d’une éducation dispensée par des religieuses, explique l’article. 

Global Sisters Report, anglais  

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CatholiqueChineÉducationÉtats-UnisLiberté religieusepalestinevandalisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement