Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 août |
Assomption de la Vierge Marie
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours, 40 vertus : la piété

UNE-Serie-40-vertus-33.jpg

Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 10/04/22

Les vertus s’acquièrent, se travaillent et se perfectionnent, pour notre bien et celui de ceux qui nous entourent. Durant ce Carême, le père Michel Martin-Prével propose de reprendre la pratique des vertus, avec une courte méditation chaque jour, et un exercice pour appliquer une vertu particulière.

Une bonne définition de la piété est l’attachement fervent à quelqu’un dont on est débiteur (Dieu, parents, amis, groupe, pays). C’est une vertu de l’amour et de la justice comme la religion.

Il y a deux sens, deux dimensions au respect dû à Dieu, celle de l’affection qu’on doit lui porter (Dieu, objet de la piété) et celle de l’ascèse (moyen d’aller à Dieu). En grec, eusebeia qui signifie respect comme amour de Dieu, et le mot osiotes qui signifie respect comme sainteté, vertu, ascèse. La piété est donc à la fois l’amour respectueux pour les choses de la religion et le respect des règles qui en sont les piliers. C’est être croyant et pratiquant, car la foi a besoin de se pratiquer et se renforce par la pratique.

Dans la Bible, la piété signifie honorer Dieu, de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa pensée. Est-elle inspirée davantage par la crainte de Dieu que par l’amour ? Les juifs pieux Hassidim, sont pieux dans leur pratique parce que radicaux dans l’amour de Dieu. 

C’est une vertu de l’action, mais qui part du cœur profond.

Par extension, la piété filiale sera le sentiment respectueux et tendre pour ses parents et les actes qui vont avec, ou les sacrifices que l’on fait pour eux.

Y a-t-il une concurrence de piétés envers Dieu et les siens ? Non, mais préférer Dieu à ses parents si une opposition se manifeste.

Ne pas confondre pieux et piétiste, mouvement protestant du XVIIe siècle, rigoriste, très moral, plus soucieux de la lettre que de l’esprit.

La piété se manifeste par les gestes, par l’amour fervent pour Dieu. Un exemple fameux fut le lavement des pieds de Jésus par Marie-Madeleine avec baisers, parfum, larmes et cheveux pour les essuyer ! Le geste d’amour de Marie-Madeleine n’est pas un devoir. La vraie piété n’est pas intéressée. Elle est courage devant les autres. La piété peut-elle redevenir missionnaire aujourd’hui ?

Résolution : Ne pas rougir d’affirmer notre piété devant les autres. Dire à quelqu’un qu’elle est notre pratique religieuse.

Tags:
Carêmevertu
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement