Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 août |
Assomption de la Vierge Marie
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Morte centenaire, cette Petite Sœur des Pauvres était une héroïne du Débarquement

Article réservé aux membres Aleteia Premium
enterrement-a-Caen-3.jpg

Petites Sœurs des Pauvres

Bérengère de Portzamparc - publié le 08/04/22

Discrète dans sa vie comme dans sa mort, c'est à l'occasion de sa messe d’enterrement qu'il a été découvert que la petite sœur Marie-Joseph de l'Assomption, 102 ans, était une héroïne américaine qui a participé au débarquement en Normandie !

Le quotidien des Petites Sœurs des Pauvres, pauvres parmi les pauvres, est tourné vers le service aux autres, le tout dans la plus grande discrétion. Et ce ne sont pas que des mots. S’il fallait une preuve parmi d’autres, ce message du père Laurent Berthout, du diocèse de Bayeux, posté sur Twitter, va vous le démontrer. En effet, lundi 4 avril, avait lieu les obsèques d’une petite sœur des pauvres de 102 ans, à Caen, dans la chapelle de la communauté. Quelle ne fut pas la surprise des quelques fidèles présents, de découvrir le cercueil recouvert du drapeau américain, et dans l’assemblée, la présence de trois militaires américaines venues spécialement (de leur base en Belgique).

C’est ainsi que l’on apprend que la discrète petite sœur Marie-Joseph de l’Assomption, qui depuis les années 1950, vit en France et a été en mission dans différentes communautés françaises et belges, était en fait américaine et militaire ! Née en 1920 à Hamilton (Ohio), Mary Ulm s’engage pendant la Seconde guerre mondiale dans l’armée américaine, au service des transmissions, et participe à ce titre au débarquement en Normandie en juin 1944. Elle ira même jusqu’à Paris, défiler sur les Champs-Élysées.

Mary-Ulm.jpg

C’est lors de ce passage en France, que la jeune Mary va découvrir les Petites Sœurs des Pauvres, et être particulièrement marquée par leur bonté et leur dévouement auprès des réfugiés et des blessés. Aussi, à son retour en Amérique, elle décide de postuler et commence son noviciat à Détroit en 1950. Elle prononce ses vœux temporaires en 1952 et obtient l’autorisation de venir en France, où elle prononcera ses vœux solennels à Paris en 1957. Depuis lors, la petite sœur Marie-Joseph va être au service des plus pauvres, en France puis en Belgique, avant d’arriver à Caen en 2018 et d’y souffler les bougies de ses 100 ans en 2020.

100-ans.jpg

Elle meurt paisiblement le 1er avril dernier, et ce n’est qu’alors que la mère supérieure, l’une des rares au courant, a prévenu sa famille, un neveu est venu spécialement des États-Unis, et l’armée américaine, qui a envoyé trois femmes militaires, pour porter le cercueil. Sans le partage sur les réseaux sociaux de cette jolie histoire, la sœur Marie-Joseph aurait pu partir aussi discrètement qu’elle a vécu. Mais une fois n’est pas coutume, si le bien ne fait pas de bruit, il est bon parfois d’en entendre un léger écho pour réchauffer le cœur et l’âme du plus grand nombre.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
États-Unispetites soeurs des pauvresReligieusesSeconde Guerre mondiale
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement