Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 août |
Sainte Jeanne-Françoise de Chantal
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ils montent un business qui a du sens : Monasphère

211221_Monasphere-Clos-Saint-Gabriel-LIle-Bouchard_PE2_rev03.jpg

Monasphère

Clos Saint-Gabriel.

Agnès Pinard Legry - publié le 13/01/22

Entreprendre, c’est se mettre en mouvement, rêver un projet et tout mettre en œuvre pour qu’il se concrétise. À la viabilité économique, certains ont décidé d’y ajouter un supplément d’âme. Chaque semaine Aleteia vous propose de découvrir un projet entrepreneurial qui fait rimer business avec sens. Aujourd’hui, Monasphère, qui lance dans quelques jours la commercialisation de son premier projet "immobilier", le clos Saint-Gabriel.

1Le pitch

Monasphère veut permettre à des chrétiens qui aspirent à quitter la vie citadine de le faire en s’installent près de lieux à forte dimension spirituelle. À l’image d’un promoteur immobilier, Monasphère cible des foyers, familles avec enfants ou jeunes ménages, qui désirent s’installer près d’un sanctuaire, d’une abbaye ou encore d’une communauté religieuse. Comment ? L’entreprise achète des terrains constructibles ou du bâti existant qui est sécable en propriétés vraiment autonomes et réalise les travaux nécessaires. Monasphère s’adresse en réalité à une niche mais s’inscrit parfaitement dans l’air du temps : « À la base de Monasphère il y a ce constat partagé, beaucoup d’habitants de grandes villes bossent comme des fous pour une qualité de vie médiocre », explique à Aleteia Damien Thomas, l’un des co-fondateurs. « À cela on ajoute une dimension spirituelle, la volonté de se rapprocher de lieux spirituels chrétiens, véritables témoins de stabilité et de continuité ».

Charles-et-Damien-1.jpg
Charles Wattebled et Damien Thomas, les deux fondateurs de Monasphère.

2Le calendrier

Lancée officiellement le 1er mars 2021 par Charles Wattebled et Damien Thomas, Monasphère démarre officiellement la commercialisation de son premier projet, le clos Saint-Gabriel, à proximité du sanctuaire de l’Île-Bouchard (Indre-et-Loire) ce lundi 17 janvier. 17 maisons de 84 m2 à 180 m2, adaptées à toutes les configurations familiales et dotées d’un jardin privatif sont proposées. « Aujourd’hui à la mi-janvier 2.500 familles sont intéressées par notre démarche », assure Damien Thomas. Pour le seul clos Saint-Gabriel, 150 famille se seraient d’ores et déjà directement manifestées. Et sept projets de la même ampleur sont dans les tuyaux.

3Les acteurs

Côté « business », Monasphère travaille avec l’ensemble des acteurs de l’église à savoir les églises, les abbayes, les monastères, les fraternités sacerdotales, les communautés nouvelles ainsi que les sanctuaires. Côté « consommateur », elle cible essentiellement les familles qui vivent dans des grandes villes et qui sont en recherche d’un cadre apaisé et spirituel. Elle s’adresse dans un second temps également aux petites entreprises et associations qui souhaiteraient installer leurs locaux près d’un lieu spirituel.

211223_Monasphere-Clos-Saint-Gabriel-LIle-Bouchard_PM_rev007.jpg
Clos Saint-Michel.

4

Mayenne, Var, Cotignac, Hérault, Indre… Monasphère a vocation à développer des projets dans toute la France. En quelques mois une quarantaine de lieux spirituels se sont manifestés et bien d’autres ont été identifiés. « Nous visons d’être présent partout en France dès lors que chacun des projets est enraciné dans sa régionalité », reprend Damien Thomas.

5Notre avis

Nombre de Français ont éprouvé lors des précédents confinements l’importance d’avoir un cadre de vie agréable, propice au développement de soi, à la quiétude. Monasphère s’inscrit donc pleinement dans l’air du temps et rejoint les préoccupations de plus de 60% des citadins en quête d’un nouvel espace de vie. Monasphère devra néanmoins faire face à un obstacle de taille : le temps. Du financement du projet immobilier à sa sortie effective de terre il peut s’écouler jusqu’à deux ans.

Tags:
entrepreneurentrepriseîle bouchard
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement