Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Saints Donatien et Rogatien
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Sylvie, 88 ans, reçoit le sacrement des malades au milieu de tous

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Sylvie Compagnon

courtesy of Père Vincent de Roquefeuil

Sylvie Compagnon, 88 ans, reçoit le sacrement des malades lors de la messe dominicale.

Marzena Devoud - publié le 16/12/21

Sylvie Compagnon, 88 ans, a reçu le sacrement des malades pendant la messe du dimanche célébrée à l’église saint André de l’Europe, sa paroisse parisienne. Une joie double : soutenue par la prière de nombreux paroissiens, Sylvie a reçu le sacrement des mains de… son petit-fils.

Pourquoi ne pas recevoir le sacrement des malades lors de la messe dominicale ? C’est ce que s’est dit Sylvie Compagnon, 88 ans, lorsqu’elle a demandé à le recevoir avant une délicate opération. La mauvaise nouvelle tombe début septembre. Le diagnostic est clair : Sylvie a un cancer du sein et doit être opérée très rapidement. En raison de son âge, cette grand-mère de 26 petits-enfants, tient à recevoir le sacrement des malades avant d’aller à l’hôpital. Sans hésitation, Sylvie appelle son petit-fils, Vincent de Roquefeuil, ordonné prêtre le 26 juin 2021 à l’église Saint-Sulpice à Paris. « J’ai pensé bien sûr à Vincent. Je voulais recevoir ce sacrement de ses mains, chez moi, entourée de mes petits-enfants… », confie-t-elle à Aleteia. 

Touché par sa demande, son petit-fils lui suggère cependant d’appeler d’abord le père Philippe de Maistre, curé de Saint-André-de l’Europe à Paris, sa paroisse : « Ma grand-mère est très croyante et engagée dans sa vie paroissiale. C’était naturel qu’elle s’y prépare spirituellement au sein de sa propre communauté », explique de son côté le père Vincent de Roquefeuil. Le jeune prêtre pense même qu’il serait important autant pour sa grand-mère que pour les autres fidèles de recevoir ce sacrement lors d’une messe. « Je me suis dit que c’était bien pour elle d’être portée par la prière de sa communauté. Face à la souffrance de l’un de ses membres, la communauté doit faire corps », précise-t-il en citant ce passage du Rituel du sacrement de l’onction des malades : « La célébration du sacrement de l’onction des malades ou de l’eucharistie au sein de l’assemblée revêt une grande importance : elle facilite une solidarité entre malades et biens portants ; elle est vécue dans une atmosphère festive, fraternelle, surtout là où elle est préparée en commun; elle nourrit la foi, l’espérance des participants et fortifie leurs engagements ». 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
cancermaladieMortsacrements
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement