Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Saint Romain
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le pape François révèle ce qu’est la vraie « correction fraternelle »

POPE AUDIENCE PAUL VI HALL

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 03/11/21

"La règle suprême de la correction fraternelle est l’amour", a déclaré le pape François lors de l’audience générale mercredi 3 novembre.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Le pape François a de nouveau mis en garde contre le recours aux « préceptes rigides » qui écartent le chrétien du « chemin de la liberté » lors de l’audience générale prononcée mercredi 3 novembre dans la salle Paul VI du Vatican. Il a poursuivi son cycle de catéchèses sur la Lettre de saint Paul aux Galates en commentant l’invitation de l’Apôtre à « marcher selon l’Esprit saint » et non selon « l’égoïsme » ou « la recherche de son propre intérêt » que saint Paul nomme « le désir de la chair ».

Cette “marche selon l’Esprit”, que le Pape a comparée à l’ascension d’une montagne et qui peut être fatigante, n’est pas seulement une aventure individuelle, a souligné l’évêque de Rome. Elle concerne aussi la communauté dans son ensemble. « Paul invite les Galates à prendre en charge les difficultés des uns et des autres et, si quelqu’un devait commettre une erreur, à faire preuve de douceur », a expliqué le Pape.

Ainsi, chacun est appelé à épauler son frère. Mais pas n’importe comment. « Le recours à des préceptes rigides peut être une tentation facile, mais ce faisant, on s’écarterait du chemin de la liberté et, au lieu de monter au sommet, on retournerait en bas », a insisté le chef de l’Église catholique.

Pour lui, la tentation de juger son prochain doit nous faire réfléchir sur nos propres fragilités. « Il est bon de se demander ce qui nous pousse à corriger un frère ou une sœur, et si nous ne sommes pas en quelque sorte coresponsables de son erreur », a-t-il indiqué.

Les diplômés en bavardages

Le pape François a ainsi laissé aux fidèles une « règle suprême » : « La correction fraternelle est l’amour : vouloir le bien de nos frères et sœurs ». Sortant de ses notes, il a alors expliqué que cela passait parfois par l’acceptation des problèmes et des défauts des autres, « en silence, dans la prière, pour ensuite trouver la voie juste pour aider ».

Car la tentation la plus facile est bien celle du commérage, a-t-il une nouvelle fois déploré, estimant qu’il existait même des « diplômés » en bavardage, qui agissent comme s’ils étaient des parfaits. Et d’exhorter finalement les chrétiens à la « douceur », la « patience », la « prière », la « proximité ».

Tags:
AmourAudience généralePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement