Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Un individu armé arrêté près de l’église Saint-Luc, à Paris

Saint Luke church Paris

Aleteia / LVK

L'église saint Luc dans le 19e arrondissement de Paris

Lauriane Vofo Kana - publié le 30/08/21

Au lendemain de l'interpellation dimanche 29 août d'un jeune homme armé devant l'église Saint-Luc, à Paris, le curé a les yeux tournés vers la rentrée.

Retour de vacances mouvementé pour le père Jacques-Henri Justeau. Le curé de la paroisse Saint-Luc, dans le XIXe arrondissement de Paris, a retrouvé quelques paroissiens un peu sonnés dimanche 29 août en fin de journée. En effet, plusieurs heures auparavant, la police a interpellé aux abords de l’église un homme armé d’un revolver. Les forces de l’ordre ont été prévenues par des paroissiens. “Ils ont bien réagi, se félicite le curé. En se concertant à cinq avec le prêtre qui me remplaçait le temps de mes vacances, ils ont appelé la police.”

Une messe dominicale presque comme les autres

C’est peu après 10 heures que l’homme entre dans l’église. Tandis que les fidèles de la messe de 9 heures partent et que ceux de la messe de 11 heures arrivent, l’individu se dirige vers le célébrant. Capuche sur la tête et gants de ménage aux mains, il demande des informations pratiques au prêtre. “Il a dit qu’il voulait faire un don et le prêtre l’a gentiment renseigné”, raconte le père Jacques-Henri. Son propos n’étant pas toujours clair, le prêtre présent le prévient que la prochaine messe débute dans la demi-heure.

Pendant cet échange, des paroissiens qui préparent l’animation de la messe répètent. C’est là que deux d’entre eux remarquent que le jeune homme porte une arme. “T’inquiète pas, c’est pour me défendre”, aurait-il soufflé à l’un d’eux. Les paroissiens observent que l’homme semble fatigué voire alcoolisé. “Il n’y a eu ni insulte ni violence mais appeler la police était le mieux à faire. Les paroissiens ont été attentifs et dans ce genre de situation on se dit qu’il y a potentialité de danger”, estime le curé.

Plus de peur que de mal

La police arrive dans le quartiers et intercepte l’individu avant de l’interpeller. “Les paroissiens de la messe de 11 heures ont juste remarqué un peu de retard. Sinon, la messe a pu être célébrée avec la police aux abords de l’église”. Le prêtre présent au moment des faits a dû s’éclipser au cours de la messe pour confirmer que la personne appréhendée était bien le jeune homme avec qui il avait discuté. Heureusement “notre diacre permanent prêchait ce-jour-là”, reconnaît le curé.

Le père Jacques-Henri Justeau, qui est en charge de la paroisse depuis cinq ans, se prépare à présent pour la reprise. Avec une quarantaine d’enfants inscrits au caté et quelque 200 fidèles aux célébrations dominicales, c’est une belle année pastorale qui s’annonce. Une frayeur, pour celui qui se réjouit de retrouver la vie de “sa petite paroisse de quartier”.

Tags:
Paris
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement