Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 18 mai |
Saint Eric de Suède
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les festivals chrétiens à l’épreuve du pass sanitaire

Festival « Welcome to Paradise » à l’abbaye de Hautecombe

Le festival "Welcome to Paradise" à l'abbaye de Hautecombe. (Photo d'illustration)

Lauriane Vofo Kana - publié le 28/07/21 - mis à jour le 28/07/21

La saison des festivals est officiellement lancée mais la situation épidémique reste inquiétante. Résultat, pour continuer à accueillir des participants, les organisateurs doivent s'adapter.

Bénévoles sollicités en renfort, mails adressés aux inscrits… les festivals chrétiens de l’été annoncent progressivement les nouvelles dispositions sanitaires applicables à leurs participants. La parution du décret qui étend l’usage du pass sanitaire ainsi que l’adoption, une semaine plus tard, de la nouvelle loi sur la crise sanitaire dont l’entrée en vigueur est prévue le 9 août prochain ont fini de redessiner les conditions d’accueil des festivals de l’été. À Paray-le-Monial, par exemple, les sessions organisées par la communauté de l’Emmanuel sont désormais soumises au pass sanitaire. « Nous avons mis en place le contrôle du pass pour la session ‘avec ou sans handicap’ dès le 21 juillet. Et les pharmacies de Paray nous ont grandement aidés en testant toutes les personnes qui en avaient besoin et cela s’est très bien passé », détaille Bertrand de Ruffray,directeur du sanctuaire. Il a également sollicité l’aide de l’Agence régionale de santé. Les bases ont donc été jetées pour les sessions qui s’enchaîneront jusqu’à la fin du mois d’août.

« Pour réaliser les contrôles, nous avons mobilisé nos bénévoles, membres de la communauté de l’Emmanuel, précise-t-il. À chaque session, plusieurs centaines d’entre eux s’investissent pour accueillir des sessionites. » Même les tentes qui abritent d’ordinaire de grandes tablées se mettent à la mode covid. « Nous appliquons strictement les mesures sanitaires demandées et encourageons les sessionistes à prendre leur repas en plein air si la météo le permet », détaille le directeur.

Si les milliers de pèlerins attendus devront justifier de leur état de santé pour s’inscrire, le pass ne sera pas nécessaire pour s’aventurer dans tous les sites du sanctuaire. Les participants aux sessions pourront ainsi se recueillir dans la chapelle des apparitions, la chapelle saint Claude la Colombière ou la basilique du Sacré-Cœur sans pass sanitaire.

Accueillir dans les meilleures conditions

Du côté du Chemin Neuf, c’est la dernière ligne droite avant le lancement de l’édition 2021 des festivals. Masques et distanciation sont devenus la norme mais le pass sanitaire sera la nouveauté. Si pendant l’année, les participants aux retraites devaient se munir de test négatifs, l’expérience acquise pendant l’organisation des camps d’adolescents début juillet a définitivement permis de prendre le pli. « Les 14-18 ans devaient se tester avant de partir. Sur les cinq ou six sessions d’ados qui se sont tenues, nous n’avons pas eu de problèmes », se félicite-t-on au siège de la communauté.

Pour le moment, les évènements qui regroupent les 18-25 ans continuent de recueillir de nombreuses inscriptions. Les futurs festivaliers prennent donc progressivement connaissance des nouvelles règles. « Les circonstances sont ce qu’elles sont et on se réjouit que nos sessions et le festival à Hautecombe se tiennent. Il ne faut pas que la peur empêche des jeunes de venir ». Si l’organisation logistique n’a pas subi de changements importants, tout est fait pour servir un seul objectif : donner à chacun de vivre un temps qui porte du fruit. « On rend grâce et on se réjouit que ces mesures sanitaires nous permettent de vivre et d’accueillir nos jeunes dans la sécurité la plus maximale possible. »

Tags:
CovidInformation sur le vaccin contre le Covid-19pass sanitaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement