Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconBelles Histoires
line break icon

Une vie pour une hostie, la légende de saint Tarcisius de Rome

Le martyre de saint Tarcise

© Par Siparhasard — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

Le martyre de Saint Tarcisius de Rome

Aliénor Goudet - Publié le 05/07/21

Les seuls détails de la vie de Tarcisius sont les inscriptions sur sa tombe dans les catacombes de Saint-Calixte. Pourtant, de ces quelques lignes est née une légende qui s’est transmise au fil des siècles dans la communauté chrétienne.

Rome, 257. C’est une soirée comme les autres pour la plupart des habitants. Le soleil a presque entièrement disparu à l’horizon et la lumière des lanternes éclaire les chaumières. Alors que la plupart des romains rentrent chez eux, les chrétiens sortent pour assister à la messe. 

Dans cette petite foule, composée de citadins et de paysans, se trouve un jeune garçon. Pas tout à fait adulte, plus tout à fait enfant, Tarcisius écoute attentivement les récits des apôtres. La parole du Christ est la lumière qui le guide pour la semaine. Jésus demande de croire, alors il croit. Le Christ promet la vie éternelle à celui qui le suit et observe les commandements, alors Tarsicius s’exécute. Le Fils de l’Homme ne demande que deux choses : de l’aimer et d’aimer les autres. Alors Tarcisius choisit d’aimer.

La grande mission d’une petite âme

Lorsque le prêtre bénit le pain et le vin, le garçon tombe à genoux comme frappé par la foudre. Car une fois bénies, les offrandes deviennent celui qui est mort pour ce monde ingrat. Jamais aucune idole ne s’est ainsi abaissée pour l’humanité entière. Aucun dieu païen n’aime ceux qui ne l’aiment pas. Comment ne pas L’honorer et Le contempler?

Et sous cette forme, Il veut se donner à eux tout entier. Les larmes coulent sur les joues du garçon tant il est heureux de faire partie de l’Église de Dieu. Son cœur bat si fort qu’il est à bout de souffle. Alors il se recueille dans la présence du Christ et l’honore. 

Il reçoit ensuite la communion des mains du prêtre et prie à nouveau. Car ce soir, on lui confie une mission de la plus haute importance. Un de leurs frères chrétiens n’a pas pu venir ce dimanche. Le malheureux est âgé et non loin de la mort. Alors chaque semaine, on choisit quelqu’un pour lui porter l’hostie. Le prêtre, qui connaît la pureté de Tarcisius, a décidé de lui confier cette mission.   

À la fin de la messe, il appelle le garçon pour le bénir. 

– Il n’y a pas de plus grand trésor que celui que je te confie, Tarcisius. C’est le Christ lui-même que tu transportes ce soir. Maintenant va ! 

Il fait complètement nuit à présent. Tarcisius avance au pas de course pour amener le Christ à destination aussi rapidement que possible. Il tient la petite hostie bien fort de peur qu’elle ne lui échappe. 

Pour l’honneur de Dieu

Soudain, il aperçoit un groupe de cinq ou six garçons. Il les connaît bien. C’est une bande de bagarreurs qui lui cherchent toujours querelle parce qu’il est chrétien. À en juger par leur pas titubant, et leur rire gras, ils sont ivres. Mieux vaut faire un détour. Mais à peine fait-il un pas, que les gaillards le repère. 

– Mais c’est Tarcisius, s’exclame l’un d’eux. Je parie qu’il rentre de la messe. Qu’est-ce que tu fais là, moucheron? 

– Laissez-moi passer, répond le garçon. Je suis pressé.

– Allons, ne joue pas les trouble-fêtes ! Qu’as-tu dans la main ? Fais donc voir ! 

Le garçon tressaille. Il recule pour s’enfuir, mais c’est trop tard. Les bagarreurs forment déjà un cercle autour de lui. Alors Tarcisius sert la petite boite contre contre sa poitrine. 

D’abord, on essaye de la lui retirer de force, mais il tient bon. Ses assaillants le griffent et le pincent mais il ne lâche rien. Hors de question de laisser les saintes espèces tomber entre des mains impies ! La résistance du jeune chrétien agite malheureusement les ivrognes. Ne pouvant lui arracher son trésor, les méchants le jettent à terre et le rouent de coups. Dans les jambes, dans les côtes et à la tête, sans merci ! Le sang coule, les os craquent, mais Tarcisius ne bronche pas. 

Soudainement, les gaillards se figent. Tarcisius ne bouge plus. Sa poitrine ne se lève plus, et son corps n’est plus crispé. On l’appelle mais il ne répond pas. Réalisant leur crime, les coupables s’enfuient. Le lendemain, on retrouve le corps sans vie de Tarcisius. On appelle alors le prêtre. Saisi de tristesse, l’homme de Dieu pleure le garçon. Mais lorsqu’il pose sa main sur celle de Tarcisius, celle-ci relâche enfin son étreinte. Les saintes espèces n’ont pas été souillées.

Le pape Damase Ier (305-384), qui œuvre pour le culte des martyrs, fait graver ces inscriptions en latin sur son tombeau :

Le vertueux Tarcisius portait les saintes espèces du Christ

Alors qu’une foule de méchants le pressait de les faire voir aux impies ;

Mais lui préféra perdre la vie et se faire tuer

Plutôt que de montrer à des chiens enragés les membres célestes.

Tags:
martyreSaintVie de saint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
3
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
4
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
5
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
6
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
7
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement