Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 19 juin |
Saint Jude
home iconCulture
line break icon

La stupéfiante réapparition d’un memento mori réalisé par Bernin

tête de mort

© SKD, Foto: Oliver Killig

La tête de mort a été réalisée en marbre par Bernin.

Caroline Becker - Publié le 02/06/21

Oublié depuis des décennies, un crâne en marbre de Carrare, réalisé par Bernin pour le cabinet du pape Alexandre VII, a été retrouvé dans les collections nationales de Dresde en Allemagne. Une œuvre d'une grande finesse qui rappelle la fragilité de l'existence humaine.

Au cours de sa vie, Bernin a servi pas moins de huit papes, dont le célèbre Alexandre VII pour lequel il a beaucoup travaillé. C’est sous son pontificat que le sculpteur a réalisé la célèbre colonnade de la place Saint-Pierre mais aussi des œuvres plus intimes destinées à orner ses appartements. L’un deux, considéré jusqu’alors comme perdu, vient d’être retrouvé à Dresde, en Allemagne, à l’occasion de la préparation d’une exposition intitulée « Bernin, le Pape et la mort » et présentée au Staatliche Kunstammlungen qui regroupe les collections de la ville. Il s’agit d’une tête de mort grandeur nature en marbre blanc de Carrare dont le réalisme est tel qu’on pourrait le confondre avec un vrai crâne.

tête de mort
Il a été réalisé en 1656 juste après l’élection du pape Alexandre VII.

Commandée au Bernin par le pape Alexandre VII juste après son élection en 1655, cette tête reposait sur son bureau pour rappeler la fragilité de l’existence humaine. Après la disparition d’Alexandre VII, ce memento mori (« Souviens toi que tu vas mourir ») est passé à son neveu, un éminent collectionneur d’antiquités. En 1728, sa collection, restée en possession de la famille Chigi, est acquise pour Frédéric-Auguste Ier de Saxe, dit « Auguste le Fort », prince électeur de Saxe. Depuis cette date, le crâne est resté dans les collections de la ville de Dresde. Non signé, c’est lors de travaux de restauration menés à l’occasion de l’exposition que les historiens se sont penchés sur son origine. Après plusieurs investigations dans les archives, le crâne a pu, bel et bien, être attribué au Bernin.

Alexandre VII
Le portrait du pape Alexandre VII avec le crâne de Bernin par Guido Ubaldo Abbatini, 1656.

Au XVIIe siècle, le rapport à la mort, subite et parfois violente, est omniprésente, comme en témoigne le célèbre portrait du Pape qui fait reposer sa main sur le fameux crâne. La mort est une menace constante liée aux guerres et surtout aux maladies. En 1656, Rome est d’ailleurs touchée par une épidémie de peste mais les mesures sanitaires prises très rapidement par Alexandre VII permettent de limiter la propagation du virus. En posant quotidiennement ses yeux sur ce crâne installé sur son bureau, le Pape s’impose l’obligation de se rappeler la brièveté de la condition humaine et l’humilité qui doit l’accompagner. Avec l’épidémie de Covid-19, la redécouverte de ce memento mori apparaît d’une extraordinaire actualité.

Tags:
Artsmort
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement