Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 18 septembre |
Saint Joseph de Cupertino
home iconArt & Voyages
line break icon

Uniques, durables et intemporels, les « émaux grand feu » de l’Atelier Piéchaud

croix émail

© Tailleurs d'Images - Atelier Piéchaud

Caroline Becker - Publié le 07/05/21

À la recherche d’une jolie croix ou d’une médaille qui résistera à vie ? L’Atelier Piéchaud, qui allie passion et spiritualité depuis 70 ans, met son savoir-faire ancestral au service de bijoux et d’articles religieux uniques et intemporels. Une belle occasion de faire un cadeau riche de sens, loin des articles sans âme ni personnalité.

Les croix, les médailles, les chapelets, les statuettes font partie de ces beaux objets qu’on prend plaisir à offrir à l’occasion d’un mariage, d’un baptême, d’une communion ou encore d’une ordination. Si les magasins en regorgent, les produits de la grande distribution offrent rarement des objets de qualité et surtout durables. En Charente, il existe pourtant une petite entreprise familiale dirigée par un homme qui perpétue un savoir-faire ancestral au service de ces objets qui rythment notre vie spirituelle. Il s’appelle Louis-Guillaume Piéchaud, il a 45 ans, et il est certainement le dernier orfèvre et bronzier exclusivement spécialisé en art sacré en France. 

Louis-Guillaume Piéchaud
Louis-Guillaume Piéchaud dans son atelier en Charente.

Arrière petit-fils du sculpteur Anton Nagel et petit-fils et fils des artistes Dominique et Stephan Piéchaud, Louis-Guillaume est un artisan reconnu. Spécialisé dans la création de mobilier liturgique au service de l’Église, il est aussi à la tête de l’entreprise familiale « Tailleurs d’Images » fondée par son grand-père en 1950. Depuis trois générations, cette famille conçoit et réalise des objets et bijoux religieux d’inspiration médiévale à contre-courant de la mode et du jetable. Leurs particularités ? Ornés selon la technique ancestrale des « émaux grand feu », ces objets en bronze et en argent promettent de traverser les décennies ! « Nous vitrifions nos émaux à plus de 800 degrés », explique Louis-Guillaume Piéchaud. Une technique héritée des émaux du Moyen Âge qui assure pérennité aux objets. Étant très difficile à maîtriser, de nombreux bijoutiers ne l’utilisent plus, et elle est remplacée aujourd’hui par de la résine colorée qui imite l’émail. « Nous avons le désir de perpétuer un art traditionnel à la fois noble et authentique », poursuit Louis-Guillaume. 

Les pièces sont cuites à plus de 800 degrés ce qui leur offre une véritable durabilité.

Et pour preuve, ils sont nombreux à ne jurer que par l’Atelier Piéchaud pour offrir des cadeaux porteurs de sens où l’âme de la famille Piéchaud se mêle à la beauté des émaux inspirés de l’art médiéval. « Certains de nos modèles ont beaucoup de succès et traversent le temps et les générations », explique Louis-Guillaume. Une grand-mère, par exemple, avait reçu pour sa première communion une croix dessinée par l’atelier. Un demi-siècle plus tard, elle a décidé d’offrir le même modèle à ses enfants et petits-enfants ! Une autre fois, c’est une dame qui avait perdu son pendentif, reçu petite, et qui a été heureuse de pouvoir racheter exactement le même. Des histoires comme celles-ci, Louis-Guillaume pourrait en raconter de nombreuses, témoignages émouvants d’événements familiaux qui s’incarnent dans ces objets de piété. 

Ce médaillon de la Vierge Marie avec l’Enfant Jésus est l’un des plus grands succès de l’Atelier Piéchaud.

Des objets uniques 

« Posséder un objet de l’Atelier Piéchaud, c’est l’assurance d’avoir entre les mains un objet unique », insiste Louis-Guillaume qui est fier de pouvoir proposer des objets fabriqués à la main. L’émaillage se faisant de façon individuelle pour chaque pièce d’un même modèle, aucun objet ne se ressemble et c’est ce qui fait tout le charme de ces pièces. Le sentiment d’avoir une pièce exclusive ! 

Chaque objet est émaillé à la main.

Uniques, durables et intemporels, les créations de l’Atelier Piéchaud le sont assurément. Mais à ce savoir-faire s’ajoute ce supplément d’âme qui transforme un simple objet en une pièce unique. Croyant, Louis-Guillaume attache ainsi une attention particulière à ses créations qui rendent visible l’Invisible. « On ne réalise pas un Christ ou une Vierge comme un simple bijou », témoigne-t-il. « Il y a évidemment une tournure du cœur particulière lors du processus de création ».  

médaille de mariage
Médaillon de mariage.

Louis-Guillaume propose aujourd’hui un catalogue incroyable de plus de 350 modèles qu’il enrichit régulièrement de ses propres créations : bijoux, croix, médailles, pendentifs, chapelets, dizainiers, l’offre est variée et chaque pièce est réalisée dans l’atelier. Des modèles qui, pour certains, ont été dessinés par son grand-père ou son père et qui traversent les âges, preuve que le beau est intemporel. Parmi les bijoux coup de cœur, il y a ces médaillons de mariage, à offrir à sa jeune épouse, où l’on voit deux colombes s’abreuver à la même coupe, symbole de Dieu. De beaux médaillons or et bleu, à placer au-dessus du berceau, raviront sans doute de jeunes parents qui souhaiteraient mettre leur enfant sous la protection de la Vierge. Des grandes croix murales, dont la beauté rappelle les plus belles pièces d’orfèvrerie du Limousin aujourd’hui exposées dans les musées, trouveront, quant à elles, une place de choix dans un intérieur. Enfin, de jolis anneaux dizainiers permettront à tous ceux qui le souhaitent de prier le chapelet à tout heure et en tout lieu !

Pour retrouver toutes les créations de la famille Piéchaud : Tailleurs d’Images.

Pour découvrir une sélection d’objets et bijoux, cliquez sur le diaporama :

Tags:
art sacréartisanatArts

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
3
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
4
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
5
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
6
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
7
Agnès Pinard Legry
Une enquête révèle le rôle actif de Pie XII auprès des Juifs pend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement