Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 18 mai |
Saint Eric de Suède
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Christian Carlassare pardonne publiquement ses agresseurs

Christian Carlassare

Missionari Comboniani

Agnès Pinard Legry - publié le 06/05/21 - mis à jour le 06/05/21

Blessé lors d’une embuscade le 25 avril, Mgr Christian Carlassare, récemment nommé évêque de Rumbek (Soudan du Sud), a tenu à rappeler que si justice doit être rendue après un tel acte, le pardon est tout autant nécessaire.

Des paroles de justice, de pardon et d’espoir. Toujours hospitalisé après avoir reçu plusieurs balles dans les jambes, le nouvel évêque de Rumbek (Soudan du Sud), Mgr Christian Carlassare, a tenu des propos d’une grande force à l’égard de ses agresseurs lors d’un entretien accordé à l’agence d’information catholique italienne, SIR. Toujours en convalescence à l’hôpital de Nairobi (Kenya), sa messe d’ordination épiscopale prévue le 23 mai a été reportée. Une situation qui ne l’empêche pas d’appeler au pardon.

Les personnes qui ont fait cela ont besoin de se sentir aimées, malgré ce qu’elles ont fait.

En entendant son appel au pardon, « de nombreuses personnes se sont tournées vers moi avec beaucoup de respect, louant cette intention », raconte-t-il. « D’autres, en revanche, ont déclaré que la justice était plus nécessaire que le pardon ». Et il le confirme : « Il est nécessaire de pouvoir assumer la responsabilité des crimes commis ». Mais « il n’en demeure pas moins que, face au mal qui habite le monde, seul le pardon donne de l’espoir pour l’avenir ».

« Tout en demandant justice et en exigeant que le processus judiciaire se poursuive, il y a aussi un besoin de pardon intérieur. Cela ne veut pas dire faire table rase de ce qui s’est passé », reprend le jeune évêque. « Les cœurs doivent être guéris par le pardon. Le pardon est avant tout un besoin qui surgit en soi. Mais je pense que cela peut aussi être un besoin de l’autre, quand il reconnaît sa culpabilité, avec la volonté de changer parce qu’il se sent aimé ».

Tags:
attaquePardonsoudan du sud
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement