Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 03 août |
Sainte Lydie
home iconActualités
line break icon

Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prince Philip

Travers Lewis / Shutterstock

L'écran géant de Piccadilly Circus, à Londres, rendant hommage à Son Altesse Royale le prince Philip le duc d'Édimbourg.

Marzena Devoud - Publié le 16/04/21 - Mis à jour le 21/04/21

Les funérailles du prince Philip décédé vendredi dernier à l’âge de 99 ans, se dérouleront ce samedi à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor. Une cérémonie privée comme il l’avait souhaité.

Si le prince Philip mort le 9 avril 2021 à l’âge de 99 ans a droit à des obsèques nationales, il avait clairement exprimé sa préférence pour une cérémonie militaire et familiale. C’est selon son souhait que la famille royale britannique fera ses adieux au duc d’Edimbourg lors des funérailles privées qui débuteront ce samedi 17 avril à 16h à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor, situé à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Londres.

1Qui assistera aux funérailles ?

Les restrictions liées à la pandémie du Covid-19 en Angleterre signifient que seule une trentaine de personnes sera autorisée à assister à la cérémonie dont ses quatre enfants Charles, Anne, Andrew et Edward, ses petits-enfants, ainsi que le secrétaire privé du prince Philip. En revanche ni l’épouse du prince Harry, Meghan Markle, enceinte et qui restera aux Etats-Unis, ni le Premier ministre anglais Boris Johnson n’y assisteront. Si les restrictions imposées par la crise sanitaire exigent que la cérémonie soit beaucoup moins importante, le Palais affirme qu’elle « reflétera la volonté du duc d’Edimbourg » et illustrera parfaitement sa vie « de service ».

2Comment se déroulera la cérémonie ?

Une procession doit s’élancer du château de Windsor à 15h40 vers la chapelle Saint-Georges. Des membres de la famille royale, dont le prince de Galles, marcheront derrière le cercueil installé dans un Land Rover aménagé par le défunt. La Reine Elisabeth II se rendra à la chapelle pour l’office séparément. Le long du parcours de la procession, se trouveront des représentants de la Royal Navy, des Royal Marines, des Highlanders, du 4ème Batallion du Royal Regiment of Scotland et de la Royal Air Force. Des coups de canon seront tirés depuis la pelouse « est » du château de Windsor pendant toute la durée de la procession, et la cloche de la tour « ouest » sonnera. À 15h53, le Land Rover arrivera en bas des marches de la chapelle Saint-Georges en présence de la garde d’honneur et de l’orchestre du Régiment Rifles qui jouera l’hymne national. Drapé de l’étendard du duc, surmonté d’une couronne de fleurs, de la casquette et de l’épée de la marine, le cercueil sera accueilli pour l’office funéraire par le doyen de Windsor, ainsi que par Mgr Justin Welby, archevêque de Canterbury et primat de l’Église anglicane. Seuls les membres de la famille royale et le secrétaire privé du duc entreront dans la chapelle, le reste du cortège restera à l’extérieur. Une fois les membres de la famille royale à l’intérieur, une minute de silence à la mémoire du défunt sera observée dans tout le pays à 15 heures.

3Qui présidera l’office funèbre ?

L’office funèbre sera conduit par le révérend David Conner, doyen de Windsor. À la fin du service, le cercueil du duc d’Édimbourg sera descendu dans le caveau royal. Mgr Justin Welby prononcera alors la bénédiction. Il a déjà présidé dimanche le 11 avril un émouvant hommage religieux au prince Philip : « C’est Dieu qui crée, Dieu qui appelle, et Dieu qui envoie. Pour Son Altesse Royale le duc d’Édimbourg, il y avait une volonté, une volonté remarquable de prendre la main qui lui était donnée dans la vie, et de suivre directement son appel », a notamment souligné Mgr Welby lors de sa prédication. « Nos vies ne sont pas achevées avant la mort, mais leur éternité est préparée. Nous pouvons donc prier pour que le duc d’Édimbourg repose en paix et ressuscite dans la gloire », avait-t-il aussi insisté, avant de conclure « qu’une grande vie laisse un très grand vide ».

Selon lui, le prince Philip – élevé dans la foi grecque orthodoxe, avant sa conversion à l’anglicanisme au moment de son mariage en 1947 avec la reine Élizabeth – « plaçait constamment les intérêts des autres au-dessus des siens, et [qui], de cette manière, a donné un exemple exceptionnel de foi chrétienne ». Mgr Welby a également écrit cette prière à l’occasion de ses funérailles :

Dieu de nos vies, nous te remercions pour la vie du Prince Philip,
pour son amour de notre pays, et pour son dévouement au devoir.
Nous le confions maintenant à ton amour et à ta miséricorde,
par notre Rédempteur Jésus-Christ.
Amen.

4Quelles lectures lors de l’office ?

Le duc d’Édimbourg qui a servi la Royal Navy, n’a jamais caché l’importance de la mer pour lui. Ainsi, il a souhaité que l’un des hymnes joués lors de la cérémonie de ses funérailles soit « Eternal Father, Strong To Save ». Ecrit en 1860 par William Whiting, il est inspiré par le psaume 107 :

« Père éternel, fort pour sauver,
Dont le bras lie la vague agitée,
Qui ordonne au puissant océan profond
de garder ses propres limites ;
Entends-nous quand nous crions vers Toi
Pour ceux qui sont en péril sur la mer »

Conformément à ses souhaits, le doyen de Windsor lira comme première lecture (L’Ecclésiastique Livre de Ben Sira le Sage 43, 11-26 ) :

« Vois l’arc-en-ciel et bénis son auteur, il est magnifique dans sa splendeur.
Il forme dans le ciel un cercle de gloire, les mains du Très-Haut l’ont tendu.

(…)

L’évangile selon saint Jean (Jn, 11, 21-27) sera lue par Mgr Justin Welby, l’archevêque de Canterbury :

Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.
Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »
Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »
Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »
Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;
quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? 

Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

Enfin, le prince Philip a demandé également que le psaume 104 « Mon âme, bénis l’Eternel » soit lu lors du service funèbre à la chapelle Saint-Georges.

5Pourquoi le choix de la chapelle Saint-Georges ?

L’office funèbre du prince Philip se déroulera dans la chapelle Saint-Georges, haut lieu de la monarchie britannique. Edifiée entre 1475 et 1528, elle est située dans l’enceinte du château de Windsor, l’une des trois résidences officielles de la reine Elizabeth. La chapelle Saint-Georges a cette particularité de ne pas être sous l’autorité d’un évêque mais directement du monarque britannique. Joyau de l’art gothique, elle a une importance particulière pour la famille royale puisqu’elle a accueilli seize mariages royaux depuis 1863 ! Plus récemment, la chapelle a accueilli le mariage du prince Harry avec Meghan Markle en mai 2018. La même année, la princesse Eugénie, fille du duc et de la duchesse d’York a épousé Jack Brooksbank. « C’est notre paroisse », avait pour habitude de dire le duc d’Édimbourg qui deviendra le 25e membre de la famille royale à être enterré dans un caveau situé sous la chapelle Saint-Georges, avant d’être transféré dans la chapelle commémorative du roi George VI à la mort de la Reine.

En images : la magnifique chapelle Saint-Georges du château de Windsor :

6Où et comment suivre la cérémonie à la télévision ?

La cérémonie des funérailles sera retransmise dans le monde entier. En France, le groupe France Télévisions a prévu plusieurs éditions spéciales sur ses antennes. C’est France 2 qui proposera dès 15h05 de les suivre en direct. Cette édition spéciale sera également diffusée sur les antennes de TV5 Monde. De son côté, LCI proposera une édition spéciale entre 13h30 et 18 heures. Sur le Web, les comptes Twitter officiels de la Famille royale d’Angleterre diffuseront des informations sur la cérémonie. Lesquelles seront également disponibles sur la chaîne YouTube de la royauté.

Tags:
enterrementRoyaume-Uni
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement