Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Elle joue du violoncelle pour accompagner les patients en fin de vie

Violoncelliste Claire Oppert

Claire Oppert.

Caroline Becker - publié le 15/04/21

Art-thérapeute et violoncelliste de talent, Claire Oppert met son talent au service des patients en soins palliatifs. Une douce manière des les accompagner durant leurs derniers instants de vie.

“Ca vaut toute la morphine du monde les suites de Bach en direct…, témoigne auprès de M6 Kamel, 57 ans, décédé d’un cancer généralisé. Avec son violoncelle et sa grosse valise remplie de partitions, Claire Oppert, art-thérapeute, arpente les couloirs des hôpitaux et maisons médicales pour offrir ses talents de musicienne à des patients en fin de vie.

Quotidiennement, elle frappe à la porte des patients pour leur proposer des petits concerts en direct. Un moment de joie et de paix qui permet à ces hommes et ces femmes, souvent meurtris psychologiquement et physiquement, d’oublier pendant quelques minutes leurs souffrances. Assane, 72 ans, en témoigne : “Ça me fait oublier mes soucis, mes douleurs… je suis dans un autre monde.”

Habituée de l’hôpital Rives de Seine à Puteaux (Hauts-deSeine), Claire Oppert offre désormais ses services à la maison médicale Jeanne Garnier, à Paris. Diplômée du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, cela fait vingt ans maintenant qu’elle joue au chevet de malades en soins palliatifs. Des moments de grâce dont elle ne se lasse pas et qui réchauffe le coeur de nombreux malades. “Ça change de la télé, ça fait du bien et ça apaise. On se sent mieux quand même quand il y a des choses comme ça … Ça me redonne beaucoup de force, ça encourage”, témoigne Emilienne, 88 ans.

Un plaisir aussi pour l’équipe médicale qui constate, chaque joue, les bienfaits de la musique sur les patients. Une étude clinique, menée sur 112 patients, a d’ailleurs démontrer que la musique peut diminuer de 10 à 50% la douleur et l’anxiété des malades durant les soins. Auteur du livre Le Pansement Schubert, Claire est définitivement convaincue par les vertus thérapeutiques de la musique : “Il y a beaucoup de miracles, au sens du poète Christian Bobin : des élancements du cœur, des éclaircissements de la pensée [… ] des miracles qui ne sont pas des résurrections ou des maladies guéries, mais quelque chose de fondamental, essentiel [… ] qui vient toucher une partie fondamentale de la personne humaine et de la personne malade”, précise-t-elle.

Tags:
Fin de vieMusique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement