Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconSpiritualité
line break icon

Comment Noël révèle que nous sommes uniques et irremplaçables

By VanReeel | Shutterstock

Philip Kosloski - Publié le 15/12/20

La beauté de Noël dévoile toute la bonté de Dieu pour chaque être humain et la grande dignité qu’il nous accorde.

Chaque personne est unique et irremplaçable. Cela peut paraître être un acquis; mais les hommes oublient souvent cet axiome lorsque la vie est mouvementée et incertaine. Certains peuvent avoir le sentiment que personne ne se soucie d’eux et que leur vie est insignifiante, perdue au milieu de milliards d’autres. Pourtant, le mystère de Noël et de l’incarnation du Christ nous montre clairement que, loin d’être quelconque, chacun est unique et possède sa propre dignité. Le pape émérite, Benoît XVI, a eu l’occasion de s’étendre sur ce sujet dans une homélie pour la célébration des premières vêpres de l’Avent, en 2010.

L’Incarnation nous révèle avec une lumière intense et de façon surprenante que chaque vie humaine possède une dignité très élevée, incomparable.

Dieu ne s’est incarné en aucun autre animal sur terre, mais bien en tant qu’être humain, ce qui confirme que l’homme est bel et bien unique et incomparable aux autres créatures terrestres.

L’homme présente une originalité indéniable par rapport à tous les autres êtres vivants qui peuplent la terre. Il se présente comme sujet unique et singulier, doté d’intelligence et de volonté libre, et composé de réalité matérielle. Il vit de façon simultanée et indissociable dans la dimension spirituelle et dans la dimension corporelle. […] Dieu nous aime de façon profonde, totale, sans distinction; il nous appelle à l’amitié avec Lui; il nous fait participer à une réalité au-delà de toute imagination et de toute pensée et parole: sa vie divine elle-même. Avec émotion et gratitude, nous prenons conscience de la valeur, de la dignité incomparable de toute personne humaine et de la responsabilité que nous avons envers tous. «Nouvel Adam, le Christ, dans la révélation même du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation… par son incarnation, le Fils de Dieu s’est en quelque sorte uni lui-même à tout homme» (Const. Gaudium et spes, n. 22).

De plus, l’incarnation de Jésus révèle que l’homme n’est pas seulement unique, mais irremplaçable. Il n’est pas un numéro parmi d’autres, ni un objet, mais une personne dont aucune autre ne peut prendre la place.

Croire en Jésus Christ exige également de porter un regard nouveau sur l’homme, un regard de confiance, d’espérance. Du reste, l’expérience même et la juste raison attestent que l’être humain est un sujet capable d’entendre et de vouloir, conscient de lui-même et libre, unique et irremplaçable, sommet de toutes les réalités terrestres, qui exige d’être reconnu comme valeur en lui-même et mérite toujours d’être accueilli avec respect et amour. Il a le droit de ne pas être traité comme un objet à posséder ou comme une chose que l’on peut manipuler selon son bon vouloir, de ne pas être réduit à un simple instrument au bénéfice des autres et de leurs intérêts.

En contemplant les nombreux mystères de Noël, il ne faut pas oublier la grande dignité que Dieu accorde à tous et le lien intime de chacun avec Jésus, qui a partagé cette humanité. Cette certitude nous élève au-dessus de toute autre créature et nous encourage à vivre plus vertueusement en nous traitant avec respect, mais aussi en accordant la même bienveillance aux autres.

Devant le triste panorama des injustices commises contre la vie de l’homme, avant et après la naissance, je fais mien l’appel passionné du Pape Jean-Paul II à la responsabilité de tous et de chacun: «Respecte, défends, aime et sers la vie, toute la vie humaine! C’est seulement sur cette voie que tu trouveras la justice, le développement, la liberté véritable, la paix et le bonheur!» (Enc. Evangelium vitae, n. 5).


Avent

Lire aussi :
Quand Jean Paul II, Benoît XVI et le pape François évoquent la joie de l’Avent




Lire aussi :
« Chacun est beau aux yeux de Dieu », lance le Pape à des enfants autistes

Tags:
AventNoëlPape Benoît XVIreflexion
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement