Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconCulture
line break icon

Notre-Dame de Paris : les dons continuent d'affluer tous les jours

CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS

Martin BUREAU / AFP

Des ouvriers travaillent pour enlever l'échafaudage calciné de Notre-Dame, le 24 novembre 2020, à Paris.

Caroline Becker - Publié le 25/11/20

Un an et demi après l'incendie de Notre-Dame de Paris, l'attachement à la cathédrale ne faiblit pas. En témoigne le volume important de dons qui continuent d'affluer chaque jour à la Fondation Notre Dame.

L’incendie de Notre-Dame le 15 avril 2019 avait suscité une mobilisation extraordinaire en France et dans le monde de la part de grands et petits donateurs du monde entier qui avaient adressé une contribution aux différents organismes habilités à collecter les dons pour le sanctuaire. Un an et demi après, si le flux n’est pas aussi spectaculaire, les dons affluent toujours. Rien que pour le mois de novembre, la Fondation Notre Dame a collecté via son « Fonds Cathédrale de Paris », pas moins de 660 dons compris entre 100 et 150 euros.

Et ces dons sont plus que nécessaires. Car si Notre-Dame est aujourd’hui assurément sauvée depuis la dépose du grand échafaudage calciné qui faisait craindre un écroulement de la voûte, la phase de consolidation n’est pas encore terminée. Elle doit prendre fin en mars 2021 et devrait finalement couter 165 millions d’euros. Pour l’heure, des étais sont en cours d’installation au niveau de la nef, du transept et du chœur pour solidifier la structure. Et des cordistes vérifient les éléments de soutien extérieurs installés en mai dernier en prévision de l’hiver. Viendra ensuite l’étape que tout le monde attend avec impatience : la restauration. « Le diagnostic final de la cathédrale qui permettra d’obtenir un chiffrage total de la restauration doit être présenté fin décembre ou début janvier », indique Christophe Rousselot, délégué général de la Fondation Notre Dame.

Un fonds pour le mobilier liturgique

Au-delà du grand chantier de restauration piloté par l’Établissement public, le « Fonds Cathédrale de Paris » lancé officiellement en 2019, doit prendre en charge le coût de la restauration de plusieurs élément du sanctuaire que les pouvoirs publics ne financeront pas, notamment la restauration du mobilier endommagé par l’incendie (autel, orgue de chœur, sièges…) et l’École supérieure de Musique sacrée dont le fameux chœur de Notre-Dame.

« La fermeture de la cathédrale est l’occasion de repenser le parcours d’initiation pour permettre aux pèlerins et aux visiteurs de mieux comprendre le sens même de la cathédrale », soutient Christophe Rousselot. Si un comité de discussion, lancé par Mgr Aupetit, l’archevêque de Paris, travaille sur cet aspect, rien ne semble réellement arrêté ni même proposé au comité scientifique comme laissent entendre les dernières polémiques liées aux aménagements liturgiques. « L’archevêque de Paris ne va pas laisser faire n’importe quoi dans la cathédrale, c’est une évidence, assure Christophe Rousselot, mais Notre-Dame n’est pas un musée et il est nécessaire de penser aux futurs aménagements pour faciliter le cheminement et la prière des fidèles. Je pense aux personnes malentendantes, à l’amélioration des techniques d’écoute, aux éclairages par exemple ».




Lire aussi :
Notre-Dame de Paris : une BD qui parle du terrible incendie mais aussi de la foi de ses bâtisseurs

Découvrez les coulisses de la première messe de Notre-Dame après l'incendie :
Tags:
fondation notre dameNotre Dame de Paris
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement